Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 08:00
Repost 0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 07:45




C'est avec une triste nouvelle, que l'on commence cette rentrée.


Jeudi 6 août, je me suis réveillée très tôt, et ma pensée allait directement vers Uma.


Par Lucette, j'ai appris que notre amie nous a quitté. Elle s'est éteinte doucement, ce jeudi 6 Août à 8h30.


Je vous remercie, pour avoir donné de votre temps, d'avoir eu des pensées et/ou des prières d'amitié, d'amour pour elle.


Amitiés,
* Van Fée


Repost 0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 10:04



Bonjour à toutes et à tous,

Lucette, une amie d'Uma, nous a fait parvenir des nouvelles d'Uma.

Malheureusement, ces dernières ne sont pas bonnes du tout.
En effet, notre amie a une rechute de son cancer. Elle a deux petites tumeurs au cerveau qui la font terriblement souffrir.

Demain, elle doit commencer la radiothérapie à l' l'hôpital. Elle doit subir dix séances.
Chères lectrices, chers lecteurs, relançons notre action de prières de guérison pour notre amie Uma.


Cliquer ici pour savoir comment envoyer des pensées positives vers Uma.


Repost 0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 17:05


J'ai reçu cet appel ; il me semble qu'il y a là un échec de la médecine, car l'origine du mal est un acte de sorcellerie.

Comme nous l'avons fait pour Ûma ou Anne-Lise. Plus nous serons nombreuses et nombreux, plus vite Marie-Josée sera délivrée de ce mal.

* Van Fée



Sur la photo que vous voyez là, j'avais 38 ans, j'étais en pleine forme, et après avoir eu mes enfants j'étais restée mince ; j'avais un bon métabolisme.

En avril 1993, à peine plus d'une année après cette photo, je fus la proie d'une « étrange maladie ».

J'avais accompagné ma fille à son examen de musique ; tout s'était bien passé. Nous étions contentes. Soudain, à cent mètres de chez moi, c'était comme si on m'avait coupé les jambes, et une lassitude énorme tomba sur moi d'un seul coup. J'eus le plus grand mal du monde à parcourir ces quelques mètres pour arriver chez moi.

Le lendemain, un samedi, un purpura géant (hémorragies sous-cutanées) partait du haut de mes cuisses, jusque sous la voûte plantaire. Je ne pouvais plus marcher, je descendais l'escalier qui dessert les chambres de l'étage, sur les fesses, marche après marche, toutes mes articulations se bloquèrent, mes doigts restaient crispés, le rein gauche se mit à me faire atrocement mal, j'avais des saignements de nez continuels.

Le dimanche, la situation ne s'améliorait pas, et de surcroît mon époux et mes enfants eurent un accident de voiture, sur la nationale, du fait du refus de priorité d'un autre automobiliste. Si j'avais été dans la voiture à ma place habituelle à l'avant-droit, je serais morte. Par bonheur, les deux enfants étaient à l'arrière.
 

Le lien entre les deux faits, existe certainement.


Médecins, analyses, hospitalisation sans qu'on ne me donne quoi que ce soit pour apaiser les souffrances… On ne me trouva rien, et je décidai de rentrer chez moi.

Jours et nuits les souffrances étaient là, avec un regain d'intensité, vers dix-huit heures, j'avais l'impression qu'on me plantait des aiguilles partout, et une odeur de souffre se répandait autour de moi. De plus, dans le même temps, les ampoules de la maison se mirent à exploser avec violence, la télévision manqua imploser.

 
A force de souffrance continue, je ne pus bientôt plus m'alimenter. Il me fallait une heure pour avaler un petit verre de soupe lyophilisée. Ce train de souffrance durait depuis un mois et demi. J'avais demandé à mon époux de faire venir d'autres thérapeutes à mon chevet.

Il ne se décidait pas car à l'hôpital, n'ayant rien trouvé, ils avaient dit que ce devait être psychologique, et mon époux s'en arrêtait là. Je me sentais mourir et j'avais rédigé mon testament. Mon époux se prénomme André. Il se trouve que j'avais eu un ami d'enfance qui avait la maladie bleue, et qui avait fini par en décéder à l'âge adulte ; il portait le même prénom que mon époux. Je lui ai demandé d'influencer André mon époux, pour qu'il fasse venir l'homéopathe. Le lendemain, l'homéopathe était à mon chevet.

Elle me donna un traitement pour agir sur les symptômes, ne connaissant pas la cause de cette étrange et inclassable maladie. Le lendemain du début du traitement, je ne souffrais plus et mes articulations étaient débloquées ; je pus de nouveau marcher et m'alimenter.

Toutefois, mon métabolisme se détraqua totalement. Sans commettre le moindre abus de nourriture, je me mis à enfler ; les régimes les plus sévères, la gym… Mes efforts sont inutiles et je ne supporte plus mon reflet.
 

Mon ventre est très enflé, mon visage, mon cou sont très enflés ; on dirait que je suis infiltrée de cortisone, mais je n'en ai jamais pris et les analyses médicales ne donnent rien. Ce ventre très gonflé même si je mange très peu, nuit à ma colonne vertébrale. L'ostéopathe dit ne rien pouvoir faire tant que mon ventre ne désenfle pas.

Or, si on a agi sur les symptômes, depuis 1993 la cause est toujours là.

 

J'ai fait les rapprochements et découvertes qui suivent :

- Quelques jours avant que cette « maladie » ne me tombe dessus, j'ai trouvé devant ma porte d'entrée un os ancien, qui me sembla être un os long de l'avant-bras d'un enfant.

J'ai poussé du pied cet os jusque dans la rue.


Il se trouve qu'une femme qui était en location dans le lotissement, passait devant chez moi en essayant d'aguicher mon époux lorsqu'il était dehors, ce dont mon époux n'avait rien à faire du reste. Elle avait deux chiens qui vagabondaient et l'un d'eux m'avait agressée devant chez moi, ce dont je m'étais plainte à son propriétaire.

Bref, cette femme m'en voulait.


Il se trouve que sur ces entrefaites, le propriétaire embaucha un ouvrier qui était un ange sur la terre. Nous étions en bons termes, et lorsqu'il repartit deux ans plus tard, il vint me dire adieu.

La mégère avait quant à elle déménagé. Dans la conversation, il me dit que cette femme était un vrai démon ; un jour qu'il lui apportait une quittance de la part du patron, il vit sur sa table des poupées d'argile qu'elle piquait, et il eut l'idée sans oser m'en parler, que l'une d'elle me concernait.


Si la médecine ne peut rien pour moi, j'ose vous demander de mettre en œuvre l'énergie de lumière, pour que s'éloigne la prégnance maléfique placée sur moi depuis avril 1993. En agissant par la lumière sur une cause maléfique, vous rendrez aussi justice à la lumière.


Vous pouvez regarder cette photo et demander à la lumière que je sois délivrée de ce mal, et que je redevienne comme sur cette photo, que je retrouve un métabolisme sain, que je désenfle du visage, du cou, et du ventre ; vous pouvez si Van le veut bien appliquer la même méthode que pour Ûma.


Merci d'avance, de me délivrer du mal par vos pensées positives. Ces quelques secondes chaque jour, me feront du bien.


Merci d'avance à toutes et tous, où que vous soyez sur la terre. Merci de lutter contre le mal en m'aidant, et merci à Van.


Marie-Josée

Repost 0
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 08:18


Uma est déclarée en rémission, car son nodule a regressé de plus de 50 pour cent.

Toutefois, rémission ne veut pas dire guérison totale définitive, aussi ayant vraiment senti tout le bienfait bien réél des pensées positives depuis mes articles à son attention, puisque les médicaments qui ne marchaient pas sur elle marchent depuis, je fais appelle encore à vos pensées positives pour que ça continue à régresser !

Je compte sur vous !

Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d'année

Bises,
Amicalement,

*Van Fée

Repost 0
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 18:00





Uma va mieux. d'après le dernier scanner, son cancer est en voie de régression. En juillet, elle en passera un autre et on en saura plus la prochaine fois.
 
Cette photo est prise par un appareil numérique, le 27 avril 2007.
 
Notre amie est passée par une phrase critique d'où son dédoublement. Elle revient de loin, grâce à nos prières !
 
On y voit une aura bleue. Ce voile, correpondrait à Marie... troublant, n'est-ce pas ?
 
Continuons nos prières et pensées positives afin de guérir Uma, nous le pouvons ! Nous comptons sur vous tous !
 
Amicalement,
 
Marie-Ormael et Van (Fée)
Repost 0
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 15:33




Uma.gif


dewplayer:http://serveur1.archive-host.com/membres/up/2013155991/11-LecygnestSaens.mp3& 



Notre amie Umâ a fait beaucoup de bien dans sa vie; attentive aux autres, elle exerce ses dons de voyance près de Bordeaux.

Elle a fait la synthèse de ses origines multiples : guadeloupéennes, indiennes et françaises de la région des Ardennes.

 

Aujourd'hui, après avoir tant donné aux autres et espérant leur donner encore, notre amie a besoin d'un coup de pouce, de notre attention, de notre amour, de nos bonnes intentions, car elle lutte contre un cancer. Cela peut nous arriver à tous, un jour ou l'autre.


Par le passé, ayant participé à des prières de guérison pour un musicien guitariste africain vivant à Paris, j'ai constaté l'efficacité de telles prières, mettant en oeuvre des énergies dont bénéficie le malade. Ce musicien a guéri, alors que la médecine le disait perdu ! 

Certains d'entre vous ont certainement lu sur le sujet, les ouvrages de Magguy Lebrun, voire, participé à des groupes de prières de guérison.


Aujourd'hui nous lançons un grand appel tout autour du monde, pour prier, penser à Umâ, lui envoyer nos ondes positives. Ainsi pour le moins soulagerons-nous ses souffrances, au mieux si son destin est d'oeuvrer encore parmi nous, nous guiderons vers elle les ondes de guérison de lumière, car nous tous, sommes des parcelles de cette lumière d'amour universel.

 

Au-delà de toutes croyances religieuses, j'invite à opérer de la manière suivante. Régulièrement, ouvrez l'article, regardez le portrait d'Umâ, et simplement ayez un élan du coeur envers elle, de façon à ce qu'une sorte d'élan se passe au niveau de votre coeur, une émotion positive, et cette émotion lui enverra votre énergie positive. 

Mettez vos pensées au repos, et dans un souffle, ressentez seulement l'amour universel que vous redirigez vers notre amie. 

Multiplions par cent, par mille chaque jour cet élan envers elle, de partout dans le monde
. Demandons à nos amis de toutes croyances, agnostiques ou athées, de tenter d'apporter sincèrement cette aide à Umâ, durant quelques semaines, peut-être plusieurs mois.


Demandons-leur à leur tour d'inviter des amis à participer de ce transfert d'énergie positive.

Pour nos amis agnostiques, athées, mais sincères, ce sera une sorte d'expérience scientifique. 

Il n'est pas ici question de religion, mais d'humanité.
Que vous soyez en Europe ou sur un autre continent, blanc, noir, asiatique, (Umâ est un peu de tout cela), partagez avec nous cette émotion d'amour qui enverra des ondes positives à Umâ. 

Il suffit d'avoir l'émotion, même sans pensée, juste comme ça, quelques minutes par jour, plusieurs fois si on le souhaite. 

Faisons à Umâ par nos pensées positives, par nos élans amicaux, un oreiller de douceur et d'amour.


Pour ceux qui croient aux anges Guérisseurs, qu'en plus, mais après avoir dégagé cette onde lumineuse, ils leur demandent d'intervenir; que ceux qui veulent dire un "Notre Père", un "Je vous salue Marie", ou toute autre prière, le fassent en plus, mais toujours après avoir dégagé cette effluve de lumière.

 


Merci à toutes et tous. Ce que nous faisons aujourd'hui, il se peut qu'un jour d'autres le fassent pour nous, pour notre plus grand bien, quel que soit notre destin.

 

Nous en appelons un peu plus aux guadeloupéens, car Umâ aime la Guadeloupe dont son papa était originaire. 

Toutes et tous, merci, mais envoyez aussi vos témoignages à Van pour dire que vous participez et depuis quelle zone géographique vous envoyez cette énergie.


Invitons nos amis de tout le globe, de toutes langues à envoyer cette énergie de lumière à notre amie des animaux, des humains et de la création.

 

Van et Marie-Ormhael

Repost 0
Marie-Ormhael et Van-Fée - dans Nos pensées pour...
commenter cet article