Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 12:28


Chers parents,

Nous pensons que nous devons vous informer de ce qu'il se prépare dans les établissements scolaires.

Nos enfants vont être vaccinés prochainement (vaccin H1N1) sans notre autorisation. A ce jour le monde médical ne peut nous préciser les effets secondaires de cette vaccination.

Les fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 viennent d'obtenir l'immunité juridique. En effet le secrétaire d'état US de la santé Kathleen Sebelius vient de signer un décret conférant une TOTALE immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 en cas de poursuite judiciaire.

De plus le programme accéléré pour la fabrication du vaccin qui devra être mis sur le marché à l'automne, donc maintenant, ne prévoit pas de test de sécurité Nous constatons que de nombreuses personnes qui travaillent en milieu hospitalier refusent de se faire vacciner alors qu'ils seront les premiers à être en contact avec les malades...!!!

Pourquoi ?
S'il n'y a aucun risque ???


Un petit rappel : en 1994 et 1995 nous avons eu la vaccination massive dans les établissements scolaires Hépatite B. Très rapidement des effets secondaires sont apparus (problèmes neurologiques, scléroses en plaques etc ...).


Nous avons tous, nous parents, laissé faire cette campagne dans "l'intérêt de nos enfants" Nous avons ou avions confiance en ces hommes de recherche. Mais malheureusement l'argent est le nerf de cette affaire comme bien d'autres d'ailleurs La vaccination a été stoppée par la pression d'associations de malades comme REVAHB qui se sont crées pour défendre les personnes malades et non par les laboratoires qui ont touché un argent monstre par cette campagne. Actuellement ils essayent de remettre en route le vaccin sur les nourrissons.

Il faut savoir que des personnes vaccinées et malades sont en justice et commencent à obtenir gain de cause. L'état est dans l'obligation de les indemniser.


Alors pourquoi indemniser ces personnes si le vaccin hépatite B est sans problème ?
Certains médecins répondront "mais les gens malades sont une minorité" Alors moi je pose la question : quel est le parent qui veut prendre le risque de vacciner son enfant sans avoir une garantie totale et qui veut prendre le risque de voir son gamin avec de gros problèmes neurologiques toute sa vie ?

Maintenant chacun à son opinion là dessus mais il est de notre devoir de vous donner les informations que nous avons sur ces sujets Voilà quelques informations et proposition de courrier type qui peuvent vous aider dans vos écoles Restant à votre disposition pour toute information supplémentaire :

Corinne GUYADER Présidente FCPE Du Havre 06 03 93 05 11
Donc nous savons. L'autorité nous a informés.


Nous ne connaissons pas le jour et l'heure mais ça risque d'être un détail pour les organisateurs de l’opération.

"La vaccination des élèves et de toute la communauté éducative sera assurée par des équipes mobiles dans les établissements scolaires".


Des équipes mobiles aux horaires imprévisibles et qui débarqueront plus ou moins à l'improviste dans un établissement. C'était ainsi dans les années 50. Si le directeur est scrupuleux il téléphonera à sa hiérarchie pour dire que les familles n'ont pas été prévenues.

Mais nous sommes dans l'urgence, les équipes ne peuvent se permettre de faire chou blanc et de toute façon les familles savent, il faut aussi le reconnaître, alors, que répondra la hiérarchie ?

Roselyne BACHELOT a déclaré il y a quelques jours que les parents n'auront à s'occuper de rien pour la vaccination de leurs enfants. De RIEN, pas même de signer un papier ?

La circulaire sur l'organisation de la vaccination et destinée aux préfets ne parle pas de l'accord parental préalable. Un oubli ? A ce niveau là l'oubli ne peut être que volontaire. Les préfets n'ayant pas d'instructions à ce sujet, les directeurs n'en auront pas non plus et seront pris de court par l'arrivée plus ou moins inopinée des équipes mobiles.

Qui a entendu un ministre dire que l'accord des parents sera demandé ?

Certains sites l'écrivent mais sans citer leurs sources. Ils pensent sans doute que cela va de soi puisque la vaccination ne sera pas obligatoire mais c'est oublier que ce serait pratiquement ingérable dans des délais aussi courts pour des équipes mobiles et qu'il y a le risque pour les autorités d'un refus important, cette vaccination n'étant pas très populaire semble-t-il. Tant mieux si un accord explicite est demandé ou si l'absence de désaccord vaudra accord (c'est le mieux qu'on puisse espérer).

Mais en l'absence de toute information officielle à ce sujet, ce qui est très surprenant et devrait interpeller, il vaut mieux penser qu'il n'y aura pas de papier perso préalable et considérer que le papier préalable c'est l'info disponible pour tous à la télé : les enfants vont être bientôt vaccinés dans les écoles et autres (peut-être aussi ceux de plus de 6 mois). Cette information, qui n'est pas un scoop, vaut avis pour tous. Qui ne dit mot consent.

Donc, si vous ne voulez pas que votre enfant soit vacciné H1N1, c'est maintenant qu'il faut manifester votre refus. Car ATTENTION : si on nous dit que la vaccination ne sera pas obligatoire, la vaccination SYSTEMATIQUE des enfants dans les écoles est prévue SANS avertir les parents auparavant ni leur demander leur accord.

De plus, la vaccination systématique des personnes hospitalisées serait aussi prévue.

Pour ma part, j'ai une contre-indication, je suis très allergique aux œufs sur lesquels les vaccins Pandemrix et Focetria de GSK et Novartis sont cultivés ainsi que celui de Sanofi quand il sera disponible. Pour les enfants informer le directeur d'école de votre opposition SANS attendre le papier annonçant la vaccination et qui ne viendra jamais. Par recommandé avec AR ou/et par visite directe en faisant signer et tamponner 3 exemplaires, 1 pour l'école, 1 pour vous, 1 pour l'enfant dans son sac (ou collé SUR son sac !).

Les vaccins contiennent du Squalène composé huileux présent dans notre organisme, ce qui peut engendrer des maladies auto-immunes.


LETTRE TYPE :



DÉCLARATION d’OPPOSITION au VACCIN H1N1
(ou autre)

A M., Mme, Mlle : .............................................................................


Responsable de direction de l’établissement scolaire de : (école, collège, lycée, université…) ......................................................................................................


Nous, soussignés : ...........................................................................

(parents, tuteurs, responsables…) de l’élève : ......................................


refusons sa vaccination "contre" la grippe saisonnière et le virus dit "A/H1N1" (ou autre), programmée par la campagne "sanitaire" qui doit avoir lieu à partir du mois d’octobre 2009.

Nous exprimons ici notre désaccord par écrit afin qu’il soit officiellement pris en compte.


Nous demandons par ailleurs d’être avertis des dates et conditions de cette opération vaccinale dans votre établissement, afin de pouvoir nous assurer du respect de notre décision. Et cela quelle que soit l’évolution des protocoles d’urgence.

Nous tiendrons la direction de votre établissement pour civilement responsable de tout manquement à cette exigence qui relève de notre droit fondamental devant la loi française et européenne, et sommes résolus à assumer nos propres responsabilités.


À ………………………………, le …………….………



Visa de la direction : (ayant valeur de reçu )  Signature :


Source de l'article : http://actionsantelibertes.blogspirit.com/vaccination/

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie ROCA 06/11/2009 14:50


Bonjour Van,

Je vais t'emprrunter ceci pour mon blog ! Si tu y fais un tour, tu verras le cadeau de Noël de Sarko-Saint Nicolas à tous les enfants de France et à leurs familles ! Prévenons et arrêtons le
massacre !

Bisous.

Marie


Fée 06/11/2009 15:00



Coucou Marie,

Pas de problème !
Quel "beau" cadeau... il faut bien en rire quelque part, même si ce n'est un peu ironique
Bisous