Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 09:36

 

Merci à JaneBurgermeister pour ce document !

 

Conférence de Vincent Laarman (SOS Education), Catherine Rouvier, Christine Champion et du Professeur Serge Schweitzer sur la désinformation par l'Education Nationale, donnée à la 2ème Fête de la Liberté, le 16 septembre 2007 à Paris.

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bleunwenn 08/12/2010 23:37



Aaaah...L'école...J'ai étudié l'agriculture et le paysage (Bac STAV), le commerce (Bts technico-commercial), et là j'étudie la psychologie(fac). Je dois dire que depuis que je suis jeune, je n'ai
fait que des écoles privées catholiques( séance de prière incluse!XD). Et j'ai envie de dire, où que l'on soit, on sélectionne souvent les professeurs au peu de diplômes qu'ils ont, pour les
payer plus faiblement. J'ai eu des profs qui partaient faire la pause café pendant le cours...En math en plus. Les profs qui sousnote les élèves par racisme (et j'ai eu la preuve en regardant
d'après mes écrits). En fac, je déplore le peu de passion des professeurs, on croirait que leur cours leur font "chier". C'en ai même difficile d'aller en cours, quand on voit ce faible optimisme
et la salle qui se vide peu à peu.


 


Ensuite, l'éducation pour faciliter les cours d'anglais et d'informatique, tout les cours et les tests sont à faire sur ordi. Donc en gros tu te "démerdes". C'est bien, mais ils ont oubliés de
penser aux nolife qui finissent par ne plus que faire de l'ordi en dehors des tests. En plus ces tests, (grrrrrr!!!!!), quand on clique un peu trop à gauche, c'est considéré comme une faute par
l'ordinateur. Si on met une virgule de trop (faute), un espace de trop (faute). Mais en dehors de ça, on est censé avoir appris l'anglais avec lansad moodle...


 


Et les cours, je pourrais me trouver un petit boulot (j'ai quand même postuler) s'il mettait pas les cours, du genre en ce moment, 4h le lundi, 2h le mardi et 2h le vendredi...Sinon parfois,
c'est 2h chaque jour...


Des fois, je m'ennui profond, on a des cours qui ne servent strictement à rien si ce n'est donné envie de tout laissé tombé, tellement l'impression de perdre son temps est forte. Il y a des profs
qui ne savent même pas ce qu'ils ont à dire, ils relisent leur feuilles, essai de faire leur cours, ont un doute, relisent. Ca fait un de ces charabias! Après on apprend que c'est un étudiant qui
fait ce boulot pour payer ses études d'infirmier... Comment peut-on apprendre quelque chose avec quelqu'un qui n'a
même pas la formation, ni la capacité de nous apprendre quelque chose?


Et quand on demande des explications sur le pourquoi(l'utilité, le raisonnement, la logique) on apprend quelque chose, on nous regarde de travers. Logique, dans mon lycée, ils nous ont imposés le
programme de math, physique, chimie de S (moi qui avait prié pour ne pas l'avoir!), ça fait beau pour le prestige de l'école. Quand on demande, pourquoi on apprend par coeur ça, personne n'a
envie de répondre ou on ai vu comme le révolté des maths. On apprend pas à réfléchir à l'école!


 


Voilà, ma petite révolte!


 



Fée 10/12/2010 08:39



Bienvenue au club, si je peux dire ainsi... j'ai aussi été dans une école catholique, quand j'étais en primaire, jusqu'au collège, des religieuses y habitaient, on faisait bien sûr des prières,
on allait dans une petite chapelle qui était dans l'école (ça faisait maternelle, primaire, collège et lycée), et je dois dire aussi, que l'on ne nous transmettai pas l'envie d'apprendre, de
faire des recherches, de s'intéresser.


Pour moi, nous sommes une pâte (à gâteau) et l'école est un moule dans lequel on doit absolument adhérer. Mais toutes les pâtes ne se ressemblent pas !


En tout cas, je te comprends et pour la suite, accroches-toi aux branches !