Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 16:47

  

Se souvient-elle alors du tintamarre étrange qui, la nuit précédente, a parcouru ces mêmes rues sur le coup de minuit, juste après le banquet des Amants de la mort ? Alors que toute la ville, dans l'attente des évènements du lendemain, était abandonnée au silence de la peur, on entendit d'un seul coup les clameurs, les chants, les danses d'une procession dyonisiaque, le charivari, sur des stridences de flûtes, d'une de ces cohues d'hommes, de femmes et d'enfants en liesse comme il s'en était trouvé tant, depuis quinze ans, pour se jeter sur le chemin d'Antoine, un de ces cortèges, aussi, comme la ville en avait vu défiler des centaines depuis le premier des Ptolémées.

Les gens d'Alexandrie, alors, avaient couru à leurs fenêtres. Mais pas un lampion dans les rues, pas un seul flambeau, tout était désert, la troupe joyeuse, invisible. Rien, dans le noir, que ces voix innombrables qui criaient le chant du Libre Dieu, entonné à pleine gorge par des poitrines qui n'existaient pas; et, au fond de la nuit, insistante, têtue, cette fantomatique pavane de centaines de pipeaux.

Et, plus bizarre encore, au lieu de rester, comme c'était la coutume, à tourner et virer dans le coeur d'Alexandrie, ce tumulte heureux s'enfuit alors vers les remparts, la porte du Soleil, les sables des faubourgs, le camp d'Octave. À mesure qu'il s'éloignait, le tintamarre devenait insoutenable. À se boucher les oreilles, au moment où il passa la porte [de la ville]. Et là, d'un seul coup, il s'éteignit.

Le signe était clair, elle aurait dû le lire : hier, le Dieu sauveur [(Dyonisos)] a déserté la ville; et, maintenant que le Ciel a gagné sa guerre contre les forces de la Terre, elle se retrouve seule sur scène, à saluer Alexandrie qu'elle perd.

 

Irène Frain, Cléopatre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

masquerytte 16/10/2012 13:51


c'est vrai que c'est étrange,et le sérieux de l'auteur ne peut que confirmer la véracité de "cette vision",vous avez bien fait,excusez mes questions mais avant de tirer des conclusions,je cherche
toujours "le loup" qui se cacherait derrière,c'est une habitude liée aux trop nombreux fakes répandus sur le net,merci


bien bel ouvrage,en tout cas!

masquerytte 14/10/2012 18:58


bonjour ,


merci pour la précision


il est vrai qu'irène Frain,historienne, s'est pas mal documentée pour écrire son livre,qui n'est pas un conte .Et cependant de Cléopâtre, dernière reine d'Égypte, rien ou presque ne demeure..

Parvati 16/10/2012 13:37


J'étais dubitative au début quand j'ai lu ce passage, surtout que ce n'est pas un livre traitant d'histoires paranormales. Puis j'ai lu, je ne sais plus où, quelques lignes qui s'y rapportaient.
C'est pourquoi j'ai décidé de le mettre sur le site.


masquerytte 12/10/2012 09:38


bonjour ,peut-on avoir les références,merci?


bonne journée 

Parvati 13/10/2012 21:58


C'est un livre d'Irène Frain, Cléopatre.


masquerytte 11/10/2012 10:14


bonjour,


est-ce le témoignage d'un habitant de l'époque de Cléopatre,ou les fantasmes de l'écrivain?merci


bonne journée

Parvati 11/10/2012 18:17


Ce ne sont pas les fantasmes de l'écrivain, car on parle dans d'autres livres.