Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



4 octobre 2005 2 04 /10 /octobre /2005 00:00

Les pouvoirs paranormaux

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le phénomène spirite met en évidence les pouvoirs psychiques de certaines personnes et pose le problème de leur explication.

C'est à cette tâche que se consacre la parapsychologie, au travers de l'examen de certains sujets particulièrement doués comme Daniel Dunglass Home.

Né en 1833 à Currie, village proche d'Edimbourg, Home apparaît aujourd'hui comme le plus grand médium de tous les temps.

En 1868, devant de nombreux observateurs, il se livre à une prestation qui démontre de façon apparemment incontestable la puissance de ses dons psychiques.

Lévitation

Le 16 décembre 1868, en Angleterre, Home se trouve en compagnie de plusieurs personnes, lord Adare, lord Lindsay, le capitaine Wynne et Smith Barry, lorsque, en état de transe, il commence à s'élever dans les airs.

En flottant, il sort par une fenêtre de la maison où tous se trouvent, passe à 20 m au-dessus du sol et rentre dans le petit salon voisin par une autre fenêtre.

Il revient  ensuite dans la chambre avec lord Adare.

Celui-ci ne comprenant pas comment il a fait pour passer par une fenêtre à demi ouverte, il s'exécute une seconde fois.

Il s'élève à nouveau du sol et passe par la fenêtre, tête la première, corps presque horizontal et apparemment rigide.

Ce n'est ni la première ni la dernière fois qu'il se livre à ce type de prestation.

Déjà, en 1866, Home s'est élevé jusqu'au plafond d'une pièce et y a tracé au crayon une croix pour prouver aux témoins qu'ils n'avaient pas été victimes d'une hallucination collective.

Il s'élèvera ainsi dans les airs, devant des témoins, une cinquantaine de fois au cours de sa carrière.

Des talents précoces

Dès l'âge de quatre ans, le futur médium  a étonné son entourage en annonçant des événements quelque temps avant qu'ils se produisent.

Il semble tenir ses facultés psychiques de sa mère, réputée elle aussi pour ses dons de "double vue".

A neuf ans, devenu orphelin, il quitte son village natal pour la Nouvelle-Angleterre (Etats-Unis), en compagnie de sa tante, Mme Cook, qui l'a adopté.

Sa santé est fragile et il souffre de tuberculose.

A treize ans, il annonce la mort d'un de ses camarades, Edwin - qui décède trois jours plus tard.

Quelques années plus tard, des coups résonnent dans la maison familiale et des tables glissent à son approche : la multiplication des incidents oblige le jeune homme à quitter sa tante, esprit superstitieux, qui l'accuse d'être possédé par le diable...

On est alors en 1851, peu de temps après les événements étranges survenus chez les Fox à Hydesville et qui marquent la "naissance du spiritisme".

Beaucoup de gens, déjà, s'intéressent aux phénomènes qu'on nommera ensuite "paranormaux".

Les capacités surprenantes du jeune homme attirent l'attention.

Un nombre impressionnant de preuves

Commence dès lors une carrière internationale qui lui fait parcourir l'Europe.

Home est un homme doux, aimable, charmeur, qui se plaît dans un certain luxe, même s'il refuse toujours de faire payer ses démonstrations.

Les crous se disputent sa personne ; il compte parmi ses admirateurs et protecteurs l'empereur Napoléon III, le tsar de Russie et le roi de Bavière.

En Italie, en revanche, les autorités, notamment religieuses, ne goûtent fuère ses donset le font expulser.

En 1862, il publie ses Mémoires : Révélations sur ma vie surnaturelle.

Le caractère exceptionnel du cas de Home consisete dans le nombre de preuves apparemment solides (des centaines de témoignages existent) concernant ses pouvoirs et leur étendue.

Un commission dépêchée par l'université Harvard atteste qu'en présence du médiumune table s'est déplacée et élevée de plusieurs centimètres, tandis que le plancher a vibré.

L'influence du médium agit quelle que soit l'"ambiance" du local où il opère, et les observateurs peuvent continuer de discuter sans que cela gêne le moins du monde son action.

Lorsqu'il est en transe, les phénomènes (dont il ne peut expliquer la nature) sont de caractères divers :

   * Lévitations bien sûr, mais aussi

* Clairvoyance,

* Elongation du corps,

* Matérialisation d'objets et d'ectoplasmes,

* Télékinésie ou déplacement d'objets situés au loin,

* Musique se faisant entendre dans la pièce,

* Phénomènes lumineux divers,

* Voix d'esprits,etc.

Il peut encore tout aussi bien manipuler des braises sans se brûler.

Sir William Crookes, chimiste de renom et découvreur du thallium (1861), intrigué par le renom du médium, a rencontré celui-ci et testé ses capacités plusieurs années durant.

Le résultat de son enquête, publié en 1871 dans le Quarterly Journal of Science, lui est entièrement favorable.

Le savant détaille les expériences auxquelles il a demandé à Home de se soumettre et constate que le médium a pu notamment faire bouger à distance, sans qu'aucune supercherie ait été décelée, un accordéon dont les touches se sont mises à jouer seules.

Homme a également été testé une fois à Saint-Pétersbourg (1870), mais ses dons n'ont alors pas agi.

Ce qui n'étonne pas Crookes.

Lui-même, au cours de certaines séances, a eu peu de résultats : les pouvoirs de Home ne se manifestent pas continuellement sur simple demande - ce qui semble plutôt consituter un argument en sa faveur.

Quand le médium meur, en 1886, de la tuberculose dont il souffre depuis son enfance, aucune fraude n'a jamais pu être révélée contre lui.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clémence Loriol 15/02/2008 22:02

Bonjour,En lisant votre article sur Daniel Dungass Home, j'ai noté une similitude avec un ouvrage. Apparemment vous avez recopié mot par mot l'article "Les lévitations d'un grand médium" p.136-137 du livre "Grandes Enigmes de l'humanité" paru chez Larousse. C'est peut-être une erreur de ma part, vous m'en excuserez si c'est le cas, mais j'en doute fort. Sachez que si c'est un plagiat, je n'en dirai rien à l'auteur, mais je trouve cela vraiment déplacé et honteux. C'est le travail d'une personne, une étude et des recherches sûrement laborieuses et minutieuses. Ce que vous avez fait, c'est de la flemardise pure et simple.Sur ce, j'espère que vous aurez la décence d'enlever cet article ou au moins de citer la source.                            Clémence Loriol

Fée 16/02/2008 13:08

Bonjour Clémence,C'est exact, j'ai recopié les deux pages de ce bouquin (que j'ai), mais j'ai cité la source des articles de cette rubrique dans le sommaire.D'ailleurs il est tout à fait naturel de marquer d'où proviennent les articles !