Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



23 septembre 2005 5 23 /09 /septembre /2005 00:00

L'alchimie occidentale naît aux environs des IIe et IIIe siècles avant notre ère, à Alexandrie puis gagne l'Europe  par l'Espagne arabe.

Mais cet art était pratiqué bien avant, notamment en Chine.

Les conditions qui ont présidé à son apparition en Asie et son évolution, ne sont pas sans expliquer un certain nombre d'aspects de l'alchimie occidentale.

Une tradition extrêment ancienne

L'histoire de l'alchimie en Chine se confond avec l'histoire de la métallurgie.

Dès l'âge du bronze, les puissantes confréries de forgerons donnent un caractère magique à leurs réalisations et entourent la fonte d'un rituel ésotérique.

A l'âge de fer, sous l'influence du taoïsme, l'alchimie devient en Chine une discipline autonome.

Comme l'alchimie occidentale le fera plus tard, elle s'oriente autour de trois pôles : transformation des métaux, recherche cosmologique et recherche de l'immortalité.

La recherche de l'or mais aussi d'une longue vie

Un texte de Sima Qian, l'"Hérodote oriental" du Ier siècle avant notre ère, relate les recommandations du magicien Li Xaoiun à l'empereur Wou-Ti, qui vécut un siècle avant lui : "Sacrifiez au fourneau, et vous pourrez faire venir des êtres. Lorsque vous aurez fait venir ces êtres, la poudre de cinabre pourra être transmuée en or jaune ; quand l'or jaune aura été produit, vous pourrez en faire des ustensiles pour boire et pour manger.

Alors votre longévité sera prolongée, vous pourrez voir les bienheureux de l'île Ponglai qui est au milieu des mers.

Quand  vous els aurez vus et que vous aurez fait les sacrifices feng et shan, alors vous ne mourrez pas."

 

Wou-Ti ne put sans doute pas respecter intégralement les conseils de son magicien : malgré une exceptionnelle longévité (il occupe le trône pendant cinquante-tois ans), il meurt en 87 avant notre ère.

Partager cet article

Repost 0

commentaires