Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



19 septembre 2005 1 19 /09 /septembre /2005 00:00

 

 

 

          Une de mes hypothèses et d’ordre scientifique : la mitochondrie. Les mitochondries sont de minuscules organismes vivant à l’intérieur des cellules mais pas dans leur noyau.

Elles se « nourrissent » des protéines et autres et en échange, produisent de l’énergie nécessaire à la cellule.

Ce sont donc de véritables « centrales à énergie ».

Ces mitochondries produisent de la chaleur et de l’énergie, elles ne fonctionnent pas toutes en même temps, et heureusement car elles pourraient produire trop d’énergie et donc une chaleur si forte qu’elle pourrait réduire le corps humain à un petit tas de cendre (ou sous forme d’un liquide organique, en fonction de la température atteinte et du temps de combustion).

Il se peut alors que dans le cas de la combustion spontanée, toutes les mitochondries se soit misent à fonctionner en même temps, d’une façon inexpliquée.

Dans le cas des membres intacts, il se peut que des mitochondries n’aient pas suivies « l’erreur » des autres mitochondries et n’aient pas fonctionnées, le manque de graisse aidant (le pied en a très peu), la combustion de cette partie du corps n’a pu se faire.

De plus, quelques chercheurs dans le monde entier ont avancé la thèse que les mitochondries auraient leurs propres séquences génétiques, elles seraient ainsi un organisme « parasite » vivat en symbiose avec nos propres organismes. Mais de là à penser qu’elles puissent agir par elles-mêmes et décider de nous tuer…

 (Ce sujet a été partiellement traité dans un jeu vidéo Parasite Eve sur Playstation, interdit en France. Le phénomène y est bien expliqué, dommage qu’on ne prenne pas cela au sérieux en disant que « c’est juste un jeu »).

            Le cas des flammes bleues pourrait indiquer le « carburant » de la combustion : le gaz. Mais cela peut-il avoir un rapport avec les flammes des feu folets ? 

Cela voudrait-il dire que le corps était déjà en décomposition alors que la personne était vivante ? Ne me dites pas que c’était des zombies, brrrr….

Selon Heymer, le phénomène serait lié à une réaction chimique entre l'hydrogène et l'oxygène au niveau des cellules.

La puissance d'ignition d'un tel mélange est illustrée par les fusées des navettes spatiales qui utilise ces deux éléments pour leur propulsion.

Au sein de chaque cellule, se trouvent les mitochondries qui fournissent l'énergie au corps par petites réactions chimiques.

Si une de ces mitochondries était défaillante, elle pourrait libérer trop d'énergie et ainsi provoquer une explosion du mélange hydrogène-oxygène.

Les mitochondries voisines seraient affectées et elles exploseraient à leur tour et ainsi de suite.

La cellule finirait par exploser provoquant une réaction en chaîne au niveau de ses voisines.

Un nombre considérable de cellules pourraient être détruites, provoquant la réduction en cendres des muscles, des organes internes et de la chair.

Selon la revue New Scientist (numéro du 4 mai 1996) Heymer présente les meilleurs arguments possibles à l'appui de sa thèse sur le phénomène.

 

 

 

 

Une autre hypothèse vient des alchimistes.

Selon eux : La combustion spontanée et sans raison d'êtres humains ou d'objets touche à un problème singulier, celui du « feu secret ».

Il y aurait une autre variété de feu que celle que nous connaissons.

Ce feu secret serait extrêmement dangereux.

En termes de physique moderne, on pourrait interpréter ce phénomène comme intermédiaire entre l'énergie chimique et l'énergie nucléaire.

 

 

>> Merci Carole ! *Van/fée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 03/02/2007 14:24

Je suis daccord avec toi sur le fait qu il faut étudier le probleme mais etant donné que c'est un phénomène qui n 'est pas previsible on ne peut pas étudié le patient avant qu il ne meurt !Donc on ne peut pas savoir si il y a un point commun (d'un point de vu biologique ) entre les différent cas ! Il est donc tres difficille de donné un axe de recherche, a la différence des maladies orphelines pour lesquelles on connait grossièrement la source du probleme. Mais qui n interressent que peut de labo car ce n'est pas rentable . amicalement Nicolas

Parvati 31/01/2007 23:41

Tout en étant férue de surnaturel, je trouve qu'il est vraiment urgent que la science trouve la clé du mystère. Ne serait-ce que pour les victimes. Il doit bien y avoir quelque chose, dans l'organisme, qui doit prédisposer à ce genre d'accident.
Mais comme cela arrive à très peu de personnes dans le monde, on peut classer la combustion spontanée parmi les maladies orphelines. Voilà pourquoi on en est encore, aujourd'hui, à émettre toutes sortes d'hypothèses qui n'apportent aucune solution au problème.

Nicolas 19/01/2007 19:05

Bonjour a tous , je suis etudiant en licence de biologie moléculaire biochimie!      Je lisais la théorie de Carole sur la combustion spontannée et j aimerai apporter quelques précisions , les mitochondries ont bien un génome propre , ce n est plus une hypothese mais c\\\'est un fait etabli ! (enfin j espere car c est ce qu on nous apprend en cours! )       Elle ne se nourrissent pas de proteines mais utilisent du sucre ! ( la cellule degrade le glucose à moitié et la mitochondrie finit cette degradation . ) ce qui en effet libere beaucoup d énergie . Mais cette énergie  n est pas une énergie électrique c\\\'est avant  tout une énergie chimique ,  c\\\'est a dire une molécule qui lorsqu elle sera degradée redonnera cette energie , et c est une molécule stable .        Il y a  bien une partie de cette énergie qui est libérée sous forme de chaleur ce qui permet a l organisme de maintenir sa température ! Mais je ne pense pas que cette energie puisse permettre d atteindre des températures aussi élevées, sauf peut etre si toutes les mitochondries se mettent à fonctionner en meme temps. Mais personnellement je pense que c\\\'est impossible pour la raison que la cellule n\\\'utilise le glucose que si la concentration de la molécule d ATP (celle qui contient l énergie) dimminue et  il y a tout un systeme tres complexe de regulation faisant intervenir  d autres molécules pour activer ou inhiber  cette utilisation !  De plus ce systeme s imbrique dans d autres systemes de regulation donc tout peut se dérégler  au niveau   d\\\'une cellule (par ex les cellules cancereuses) mais de là à retrouver  ce phénomene sur l ensemble des cellules je pense que c est impossible.Donc pour moi la combustion spontannée n est pas provoquée par les mitochondries seules mais par un ensemble de mecanismes .Désolé c est plus facile de  refuter une hypothese plutot que d en appoter une convenable.amicalement Nicolas      

Fée 19/01/2007 20:24

>> Merci Nicolas ! *Van

Meyline 19/09/2005 15:31

Invraisemblable!!!! Je ne connaissais pas ces théories mais en effet, cela peut paraître tout à fait plausible!
 
>> Oui, tout à fait Meyline *Van/Fée