Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



1 septembre 2005 4 01 /09 /septembre /2005 00:00
 
 
Voici mon témoignage sur le curé exorciste :
Maman a eu beaucoup de problèmes depuis son mariage.
Chaque fois qu'elle allait consulter un magnétiseur ou un voyant pour moi, la réponse était toujours la même : "On vous a jeté un mauvais sort. Et ce mauvais sort a été lancé par une personne très proche de vous".
Une dame qui faisait des ménages dans la même école que maman lui a dit qu'elle devrait aller consulter un prêtre qui vient une fois par semaine dans un village à côté de la ville.
Maman prend donc rendez-vous avec ce prêtre.
Il y avait déjà du monde à notre arrivée.
Normalement, les visites se faisaient au premier étage mais il a accepté de nous voir dans la cuisine.
On a attendu un petit moment puis le prêtre est arrivé. Et là ! le choc !
Quelle horreur, son visage ! Il était d'une laideur effrayante ! Vraiment.
J'ai eu un énorme choc ! Il avait le visage d'un dément...  Je n'ose pas dire d'un démon...
J'ai été vraiment effrayée. J'ai carrément bloqué. Je ne sais même plus si je lui ai dit bonjour ou même serré la main...
Il portait l'habit du prêtre, ce qui est déjà impressionnant mais, en plus, avec ce visage horrible... Je suis restée pétrifiée.
Je ne sais pas si vous avez vu le film Amytiville.
Dans une scène du film, la soeur fuit son frère possédé et à un moment, elle se retourne et se retrouve face à face avec son frère.
On voit le visage de ce dernier en gros plan...
Ce visage était le même que celui du prêtre !
Imaginez ma frayeur...
J'ai gardé mes sentiments pour moi à ce moment-là évidemment.
On ne peut juger personne sur son physique, n'est-ce pas ?
Le prêtre commence par Maman. Il se place devant elle et fait des signes de croix en priant. Les paroles sont en latin. Il commence à transpirer et à trembler. Mais il continue.
Tout d'un coup, d'une voix douce, il demande à Maman si quelqu'un lui veut du mal. Maman lui dit que chaque fois qu'elle va consulter un médium, on lui dit la même chose et qu'apparemment, cela s'avère exact.
Il lui a dit qu'effectivement, depuis son mariage, elle avait le malheur sur elle et que le mauvais sort a été jeté par une personne très proche.
Le prêtre a commencé à prier et lui a dit que le mauvais sort était très fort et qu'il faudrait que Maman revienne plusieurs fois afin qu'il arrive à le combattre.
Il tremblait, transpirait mais il continuait à prier.
Il a fini par un signe de croix au-dessus de la tête de Maman et il s'est signé.
Ensuite, il est venu vers moi.
Il a fait un signe de croix et il a commencé à prier.
Après plusieurs minutes de prières, il m'a dit que j'avais du malheur sur moi mais pas fort car quelqu'un me protège avec force depuis ma naissance.
Il m'a dit aussi que, malgré tous les malheurs qui m'arriveraient, je m'en sortirais grâce à cette présence protectrice et à ma force.
Le prêtre m'a dit qu'il avait rarement vu une personne aussi combattante.
Il m'a demandé ce que je ressentais en voyant une personne souffrir.
Je lui ai donc expliqué que je ressentais sa souffrance, sa douleur, sa peine... physiquement et moralement.
Il m'a dit que j'étais très réceptive aux autres, à leurs sentiments, leur âme.
Que souvent, ce sont les grands médiums qui sont aussi réceptitfs et que, si je voulais, je pouvais "travailler" ce "don", tout en sachant que ça pouvait m'apporter de la joie mais aussi beaucoup de souffrance morale.
Il m'a dit que j'étais la seule à prendre la décision.
Le prêtre m'a parlé d'autres phénomènes que je ressentais, mais je ne suis pas encore prête à en parler.
Ce n'est pas que je ne veux pas mais apparemment, j'ai un gros blocage à ce sujet...
Après encore quelques minutes de prières, il a fini en faisant un signe de croix au-dessus de ma tête et en se signant.
Il nous a dit qu'on devait lutter contre le Mal.
On devait retourner le voir... Mais Maman hésitait et m'a demandé mon avis, comment je le sentais... Je lui ai dit franchement ce que je ressentais par rapport à lui... Et elle a eu le même sentiment !
Alors, nous ne l'avons plus jamais revu...
Mais je sais qu'il est revenu longtemps dans ce village.
Maintenant, je ne sais pas s'il vient toujours.
 
 
 
 
 
 
>> Merci Maya d'avoir replongé dans tes souvenirs, et de m'avoir donné ton témoignage. Bisous *Van/fée
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Véro 24/02/2007 19:28

Bonjour, j'ai vécut pendant pusieures années sous l'emprise d'un mauvais sort, heureusement a force de foi et de prières et de ma grand mère qui était trés pieuse, je m'en suis sortit, mais j'ai cru devenir folle tellement de choses négatives m'arrivait! et a cette époque j'étais trés respectives au ressenti du positif et du négatif, mais j'ai tellement lutté contre le mauvais sort que je me suis fermé au ressenti...Je le regrette car parfois quand je me force, j'arrive a savoir si une chose ou une personne est bonne ou mauvaise!!! Véro

Fée 26/02/2007 10:43

>> Bonjour Véro, mais pourquoi vous a-t-on jeté un sort ? Vous allez me dire "pour me faire du mal".
Je ne comprends pas les gens qui souhaitent le mal à son prochain par jalousie ou à fins personnelles. C'est stupide et lâche. *Van

Parvati 12/02/2007 15:04

Ce qui prouve bien que le mauvais oeil existe !
Si cela avait été quelqu'un de plus âgé, on aurait qualifié cela de "paralysie du sommeil", dû à l'état psychologique de la personne, on aurait dit que son imagination était responsable de ces attaques, etc...
Ceci explique beaucoup de choses, entre autres le fait que des personnes soient régulièrement tourmentées la nuit.
Il est fâcheux que le corps médical nie cette réalité.

Fée 12/02/2007 15:35

>> Merci Parvati ! *Van

IL 09/11/2006 19:59

Une anecdote que m'a jadis raconté mon ex-belle soeur ( elle est médium ) Son frère, petit, pleurait tous les jours à la même heure dans son lit. Alors, la mère a consulté quelqu'un qui lui a dit qu'on lui en voulait et que c'est pour ça qu'on s'attaquait au petit. On lui a aussi expliqué qu'au moment ou l'enfant se mettait à pleurer, il fallait taper violemment au dessus du lit comme si quelqu'un s'y trouvait. Ce que la mère fit. Le lendemain, une voisine avec qui elle ne s'entendait pas avait le visage tuméfié et le petit n'a plus pleuré.

Fée 09/11/2006 21:24

>> C'était la voisine qui leur en voulait ? Tsss je ne comprends pas ce genre de personnes. *Van