Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



25 août 2005 4 25 /08 /août /2005 00:00

La découverte de l'homme de Similaun est tout à fait extrordinaire : si, fort probablement, nous ne saurons jamais qui était réellement l'homme et comment il est mort, la somme d'informations qu'il nous apporte est inespérée.

 

En effet, jamais le corps d'un homme d'une époque aussi reculée n'a été découvert avec sa peau et tout son matériel conservé.

Seuls les "hommes des tourbières", tel "l'homme de Tollund", peuvent lui être comparés, mais ils ont été sacrifiés, pour des raisons inconnues, quelques siècles à peine avant notre ère.

L'existence de tatouages, présumée depuis longtemps, n'avait jamais pu être prouvée. C'est désormais chose faite.

On a même pu les observer en détail.

On savait d'autre part que les populations du néolithique se servaient de l'arc, depuis bien longtemps déjà, mais sans qu'on puisse imaginer la taille réelle de l'objet, ni la façon dont les flèches étaient préparées.

Aucun document aussi précis ne nous était non plus parvenu sur la façon dont s'habillaient ces lointains ancêtres.

La découverte de l'homme de Similaun nous fait entrer de plain-pied dans la vie quotidienne des hommes de la fin du néolithique.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires