Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



24 août 2005 3 24 /08 /août /2005 00:00

Un chasseur tombe dans les glaces des Alpes

 

Le 19 septembre 1991, deux excursionnistes partis pour l'ascension du glacier autrichien de Similaun, à 3 300 mètres d'altitude, découvrent, dans la glace, un homme gelé depuis plus de quatre millénaires.

Qu'est-il donc venu faire cet homme, un jour d'automne des environs de 2 000 ans avant notre ère, en haut de ce glacier ?

Parti pour une expédition dont il ne devait jamais revenir, il a pris toutes les précautions pour lutter contre le froid et la faim.

Chaudement habillé, il a ses armes de chasse et tout le nécessaire pour allumer un foyer avant de redescendre dans la vallée.

Macabre découverte

Les deux promeneurs allemands découvrent le spectacle suivant : une tête et deux épaules qui émergent de la glace. S'agit-il du cadavre d'un promeneur égaré ?

Son aspect est étrange. Assitôt alertés, les policiers se rendent vite compte que ce mort n'est effectivement pas ordinaire : desséché comme une momie, il n'a vraiment plus que la peau sur les os.

L'homme extrait, avec les objets qui l'accompagnent, de son cercueil de glace, les témoins réalisent que c'est du fond des âges qu'ili a surgi.

L'individu est dans un état de préservation exceptionnel (parties molles, os et peau bien conservés).

De sexe masculin, il semble avoir entre 25 et 35 ans.

Ses cheveux sont bruns et il les porte courts.

Son corps est tatoué. Les tatouages ont été faits avec des pigments noirs à base de charbon de bois.

Ils représentent une croix au-dessus du genou gauche, s'étalent en bracelet autour du poignet et de la cheville, et en stries régulières dans le bas du dos.

Attaché par un lien de fibre végétale à son cou, l'home porte un petit disque de pierre blanche percé. Il peut s'agir d'un bouton ou, plus probablement, d'une parure, une sorte de médaillon.

Toutes ces observations nous livrent du mort une vision saisissante de réalité. 

Elles en disent cependant moins sur les conditions de son décès.

Son corps ne paraît pas comporter de traces de meurtrissure ou de fracture. Les blessures que l'on peut apercevoir derrière la tête semblent avoir été faites après la mort.

Peut-être sont-elles dues à des rapaces ou à des charognards...

Equipé pour la montagne

Les vêtements que porte l'homme devaient lui permettre d'affronter des températures basses. Partant pour la haute montagne, il s'est chaudement vêtu.

Sa veste de fourrure, très bien cousue, laisse cependant apparaître, par endroits, de grossiers raccommodages.

Par-dessus sa veste, il a jeté une cape coupe-vent imperméable, faite de joncs tressés.

Ses chaussures en cuir sont rembourrées de paille afin de protéger ses pieds du froid.

S'il s'agit d'un chasseur, comme semble l'indiquer sa panoplie, quel gibier venait-il chasser à de si hautes altitudes ?

Il possède, en effet, un grand arc, d'environ 1,80 mètre et quatorze flèches dans son carquois.

Deux étaient d'ailleurs prêtes à servir puisqu'on a retrouvé leurs pointes faites en silex collés avec de la poix et un empennage de plumes soigneusement disposées.

Pour transporter son gibier, il s'est muni d'une gibecière, sorte de hotte en bois, en noisetier pour l'armature et en mélèze pour les lattes.

Afin d'attacher ses proies, il a encore emporté des cordes d'herbes et de tendons tressés.

Une partie de ce gibier devait être consommée sur place, cuite dans le foyer qu'il allume le soir, afin de se réchauffer pour la nuit et d'éloigner les animaux sauvages.

Il a, bien entendu, sur lui tout ce qu'il faut pour faire rapidement du feu : des pièces à feu en bois de saule, des pyrites et de l'amadou.

Il s'est équipé pour une expédition de plusieurs jours puisqu'il a emporté des vivres : quelques céréales, des prunes sauvages, qui nous indiquent que c'est alors l'automne, et des morceaux de viande.

Ce dernier point est curieux : s'il s'est pourvu de viande, c'est que, peut-être, il n'était pas certain d'en trouver sur place. La chasse était-elle vraiment le but principal de son expédition ?

Un prospecteur de métal ?

Une autre hypothèse fait de cet homme un prospecteur de métal.

Il y avait, à l'époque, des filons de cuivre à l'air libre dans cette région.

En plus de sa panoplie de chasseur, le cadavre porte une hache, qu'il serre encore dans sa main quand il est découvert. 

Celle-ci est formée par un manche en bois d'if coudé et d'une lame trpézoïdale. la lame est, nnon pas en fer, mais en cuivre qui, après analyse, a montré quelques traces d'arsenic et d'argent.

Qui était-il donc pour posséder, 3 500 avant notre ère, un outil aussi précieux ?

Les haches existaient, fort nombreuses à cette époque, mais elles étaient en pierre polie et, seulement dans des cas exceptionnels, en métal.

L'alliage de cette hache n'est pas très bien réalisé, mais témoigne des premiers tâtonnements de l'homme en matière de métallurgie.

A la ceinture, dans une petite sacoche faite d'herbes tressées, l'homme porte encore un poignard au moanche en bois de frêne, à la lame de silex, taillé et non poli : autre étrangeté car, cette fois, c'est un outil d'une technique grossière, qui devait valoir peu.

    

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maryse 22/02/2008 20:42

n'y avait il pas une histoire qui dit que tous les journalistes... qui ont vu cet homme sont morts peu de temps après? ou alors je confonds?

Fée 23/02/2008 10:46

Il y a certaines personnes qui sont mortes effectivement, mais si on regarde l'âge la plupart étaient âgées non ?

Carole 15/02/2006 20:47

Pour la hache.... je me demande si dans d'autres civilisations à cette époque, on maitrisait la métalurgie. Si oui, cet objet a pu être échanger au fil des rencontre et venir jusqu' ici, non?
PS : Van, ce serai bien de faire un sommaire pour "énigmes, mythes et légendes", de sorte qu'on puisse aller directement à l'histoire souhaitée, non?

Fée 18/02/2006 07:48

>> Tout est possible Carole, mais là je ne peux pas répondre.
Ton idée est génial ! Merci de l'avoir proposé ! Ca sera plus simple et surtout plus clair ! *Van/Fée