Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 11:11

 

 

J'ai acheté ma maison en 2000, elle n'avait pas été habitée depuis près de 30 ans. J'étais allée la visiter avec mon fils ainé et sa fiancée. La maison était sinistre, les volets arrachés, les vitres cassées et les hirondelles faisaient leur nid dans la maison. Je voulais partir, mon fils m'a incitée à la visiter quand même, car on avait eu du mal à trouver, maintenant qu'on était sur place...

J'ai été attirée, je l'ai eu pour 50 000 F à l'époque, ce qui démontre à quel point la propriétaire voulait vendre. J'ai cru faire une affaire, elle en voulait 90 000 F; j'ai appris par la suite qu'elle s'en serait débarrassée pour 10 000 F.


Lorsque je l'ai habitée, je m'y sentais bien, protègée... Pourtant tout le monde la trouvait sinistre.

Mon deuxième fils était très turbulent, il me faisait hurler. Un jour il grimpait les escaliers vers sa chambre en faisant du bruit, j'étais énervée.

J'avais un synthétiseur, non branché, sans pile, il a fait entendre deux notes, plusieurs fois avec un silence entre les notes, un peu comme si quelque chose, disait "silence".

Mon fils s'est figé, tout blanc, aujourd'hui il a vingt ans et n'a jamais oublié. J'ai du me débarrasser du synthé car mon fils en avait trop peur, pour lui il était diabolique...
Une autre fois, un homme voulait tout régenter dans ma maison sous prétexte de me faire avoir des subventions pour faire des travaux, j'étais hors de moi, le néon de la cuisine s'est allumé et éteint plusieurs fois, alors que l'interrupteur était arrêté.
L'homme est parti effrayé et n'est jamais revenu (j'ai eu ma subvention...); il n'a jamais parlé à personne de ce qui s'était passé.


J'ai appris plus tard que la fille de la propriètaire était décédée dans la maison d'un cancer très douloureux, elle n'avait, ai-je appris plus tard, que la peau sur les os, c'était semble-t-il une femme de coeur. Depuis la mort de sa mère quelques années plus tard, la maison était en vente et personne n'a réussi à l'acheter. Jusqu'à mon arrivée...

Je ressens la présence de ce que je pense être une entité qui me protège quand je suis triste, je suis vite réconfortée. Des personnes maléfiques et négatives gravitaient autour de moi (à l'époque je dépensais sans compter, j'étais généreuse, carrément un peu poire...) Toutes ces personnes sont parties, comme si la porte leur était fermée, certaines avaient peur de venir chez moi et ne s'en cachaient pas...

 

J'accepte cette présence, un peu comme la cinquième personne de ma famille (j'y vis avec mes deux jeunes filles et mon ami, mes grands font leur vie maintenant). Je refuse tout spiritisme (par égoïsme sans doute, car je suis bien avec elle) et par peur de déchainer des élements genre esprits frappeurs par exemple.

 

Depuis j'ai travaillé avec des personnes agées en fin de vie, mon père est décédé, je ne vois plus la mort de la même façon (même si j'appréhende mon propre passage); et j'essaie de faire le bien autour de moi. Ma mère est en maison de retraite, je la visite le plus souvent possible et j'attire beaucoup les personnes agées, mêmes celles qui ont perdu la tête.

Voila en gros ma vie,

Bises

Irène

 

 

 

 

>> C'est curieux que tu attires les personnes n'ayant plus leur tête. Pourquoi ? Senteraient-elles quelque chose...?

Cette entité, ou guide ou ange gardien est une personne qui te protège et te soutient. C'est génial que grâce à elle, tu as fait fuir les personnes négatives, sans que tu te fâches de trop et que tu te rendes malade à cause d'elles.

Si cela peut te rassurer, j'appréhende aussi mon passage vers l'au delà, on peut dire que ce sera une nouveauté, malgré nos vies antérieures, car nous avons oublié chaque passage, enfin, tout est enregistré dans notre subconscient.

Merci Irène ! *Van

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stéphanie 03/03/2007 20:40

Cette histoire peut paraître effrayante et pourtant c'est tellement vrai.
J'ai moi même acheté un petit appartement dans un ancien couvent, personne ne voulai l'acheté, je l'ai visité et j'ai voulu le prendre sans pour autant connaître le passé de cette énorme batisse.
en prenant plusieurs photos avec mon téléphone portable, je me suis rendue compte que la maison n'était pas vide, mais pleine de nombreux souvenirs et pleine de gens.
Je m'y sens bien et protégée, je n'en partirai pas de si tôt

Fée 09/03/2007 14:47

>> Merci Stéphanie ! *Van

Parvati 18/02/2007 15:52

J'ignorais que cela s'appelait une entité tutélaire.
Effectivement, il y a plusieurs cas de hantise. En parlant avec une amie (je n'étais pas encore abonnée à Internet), je lui avais dit que, quelquefois, certaines entités s'installent dans des maisons, et que si les occupants leur déplaisent, elles feront tout pour les faire partir (bruits, apparitions, tracas, etc...).
Un couple avec enfants avait décidé d'emménager dans une maison. Dès le début, ils ont ressenti une certaine hostilité. La femme ne voulait pas rester, mais son mari refusait de se rendre à la raison. Puis, un beau matin, ils ont eu la surprise de voir les valises devant la porte d'entrée. Ils ont cru que c'était un tour des enfants, lesquels ont farouchement nié. Ils n'y pensèrent plus. Jusqu'à ce que, quelques jours plus tard, à nouveau, ils découvrent les valises devant la porte d'entrée. Un peu agacés, ils les remirent à leur place. Mais l'incident se répétait de plus en plus fréquemment, ensuite c'était tous les jours.
Ils ont finalement compris qu'ils n'étaient pas les bienvenus dans cette maison, et ont pris, à regret, la décision de déménager.
C'est une histoire qui m'a été racontée par une de mes amies.

Marie/Ormael 15/02/2007 11:30

Bonjour,Il me semble que dans ce cas, nous sommes plus en présence d'une entité tutélaire du lieu, que de l'âme d'un défunt.En certains lieux naturels, des entités fortes, du monde invisible (que certains peuvent voir), se réservent le droit d'accepter ou de refuser des présences humaines. Elles feront s'éloigner ou déménager les personnes trop matérialistes, mais ne feront aucun mal aux personnes qui ont le respect de l'harmonie naturelle du lieu.Il me semble que nous soyons ici en présence d'une entité tutélaire. Ce peut-être une fée par exemple.

Fée 15/02/2007 11:55

>> Merci Marie *Van