Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 09:19

 

 

Bonjour à tous, 

Je m'appelle Valérie, j'ai 29 ans. 

Tout à commencé il y a bientôt deux ans (en mars 2005). Pleins de petites coïncidences sont venues bouleverser mon quotidien.

Mais, avec le recul, je pense que tout a commencé en avril 1995, quand j'ai commencé à avoir des rêves prémonitoires. Tout d'abord j'ai rêvé de la mort de mon grand-père la nuit du lundi 03 au mardi 04 avril. Mon grand-père est décédé le mardi 11 avril, soit huit jours après. (Je suis née un mardi et je suis partie à la maternité pour mettre au monde mon petit garçon un mardi... le mardi semble plutôt souvent présent).

Quelques jours après ce premier rêve, j'en ai fait un autre, non prémonitoire, mais très étrange. A l'époque où je fais ce rêve, on est toujours en avril 1995 et j'ai 17 ans (bientôt 18, je les aurai le 13/09/1977 : ma date de naissance ne comporte que  des chiffres impairs... autre coïncidence).

Cependant, dans mon rêve, j'ai 12 ans. J'ai le même physique qu'à l'époque : une natte avec une frange; je porte une longue chemise de nuit rouge avec trois petites étoiles dorées que j'aimais particulièrement porter. Je vais me coucher et quand j'entre dans ma chambre, mais il y a un cadavre sur mon lit. Je m'approche de lui, et tout d'un coup le décor change, il est allongé sur une table, je suis triste, son corps est en très mauvaise état.

Je ne sais pas s'il est calciné ou en état de décomposition. Je mets ma main sur son thorax et étrangement il n'est pas mort, j'entends son coeur battre difficilement. Il a les yeux jaunes ou remplis de lumière, je ne me souviens plus très bien de ces détails, et il pleure... Et je sais (comme si quelqu'un me le faisait savoir par la pensée) que c'est un jeune homme que j'aime, qu'il pleure non parce qu'il souffre de douleur physique  ni parce que son corps est dans cet état, mais il pleure car il est malheureux et quelque chose me dit : "Vite, dépêche-toi".

Je n'ai pas pris ce rêve vraiment au sérieux. Je me suis même braquée à l'idée de faire ce genre de rêve. Seulement, un an plus tard, j'ai appris la mort d'un garçon qui s'appelait Fabrice.

Il s'est suicidé car il était dépressif. Il venait de perdre son travail, n'avait plus de petite amie. Il  a été retrouvé quelques semaines plus tard, pendu à un arbre dans un marais. Les parents n'ont pas pu le voir une dernière fois à cause de l'état du corps, et c'est le médecin de famille qui a procédé à l'identification du corps. 

Fabrice était mon premier amoureux. D'ailleurs et bizarrement, je l'ai toujours aimé et j'ai toujours pensé à lui. Je ne l'avais pas revu depuis dix-sept ans car le destin nous avait séparés; il avait déménagé avec ses parents. A l'époque nous n'étions que des enfants et aussi étrange que cela puisse paraître, je pense que je ne l'ai pas rencontré par hasard, même si nous nous étions vus peu de fois et que nous avons habité près l'un de l'autre si peu de temps. Je veux croire que les choses ne sont jamais le fruit du hasard.

Et depuis deux ans, j'ai l'impression que je reçois des signes de lui. Je vous les raconterai dans d'autres témoignages car se serait trop long.

Mais pour clôturer ce message, je souhaite vous faire part de signes.

Mon frère était très proche de Fabrice. Il est papa depuis peu. Sa petite fille devait naître pour le 4 septembre et devinez quand elle est née ? Et bien le mercredi 22 août 2006 : jour de la Saint-Fabrice !

 

 

 

 

 

>> Bonjour Valérie et merci de m'avoir envoyé votre témoignage.

Ce que je peux vous affirmez c'est que les coïncidences et le hasard n'existent pas. Tout est voulu ou écrit.  *Van

Partager cet article

Repost 0

commentaires