Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 07:56

 

 

L'histoire se déroule en Espagne, à la fin du dix-neuvième siècle.
Mon grand-père maternel avait une cousine, née dans un milieu aisé, vivant dans une belle maison.

Hélas, vers l'âge de dix ans, l'enfant perdit sa mère et en eut un terrible chagrin.
Chaque dimanche après la messe, la famille se recueillait sur la tombe de la jeune femme et y déposait des fleurs.

Un matin, la bonne trouva une fleur dans le lit de la petite ; elle se demanda ce que cette fleur faisait ici, puis elle pensa à autre chose, mais le matin suivant, elle trouva une autre fleur dans le lit de l'enfant et il en fut ainsi chaque matin, alors, la bonne parla au père de l'enfant.

Les fleurs ressemblaient à celles déposées chaque dimanche sur la tombe de la défunte.
Que comprendre ? L'enfant semblait aller mieux, mais d'où venaient ces fleurs, retrouvées matin après matin dans les draps de l'enfant, et comment y venaient-elles d'autant que même par temps de pluie, aucune trace de boue sur les pantoufles de la fillette ni sur ses pieds, ne montrait que l'enfant ait pu sortir ?

Le père décida de faire le guêt une nuit, non loin de la chambre de sa fille, une lampe près de lui, et ce qu'il vit le stupéfia.

La porte de la chambre de l'enfant s'ouvrit, l'enfant sortit, oui mais, elle ne marchait pas; elle flottait dans les airs, et ainsi, elle descendit les escaliers, et la lourde porte d'entrée verrouillée, s'ouvrit devant elle, sans que l'enfant n'y touche.
Le père dévala l'escalier, sortit à son tour, et il suivit sa fille qui flottait dans les airs, comprenant qu'il y avait somnambulisme, mais étrange qu'elle flotte dans les airs.

L'Espagne étant alors très catholique, le brave homme se signa et invoqua la Vierge Marie.

Il n'était pas au bout de sa stupéfaction, car la fillette parvint au cimetière, toujours dans les airs, resta suspendue dans les airs, et resta là un instant. L'homme faillit appeler sa fille, mais se souvint d'une conversation avec son ami médecin, conversation qui portait sur le somnambulisme justement, et le docteur avait dit qu'on ne doit jamais réveiller un somnambule car il peut en mourir.
Le père en était là de ses réflexions lorsqu'il vit une fleur se détacher du bouquet déposé quelques jours plus tôt, et venir se placer dans la main de l'enfant. Alors l'enfant s'en retourna, toujours dans les airs, et le père suivit médusé à distance raisonnable.

La porte était toujours ouverte et l'enfant y entra, mais juste après son passage, la porte se referma et se reverrouilla au nez du pauvre père !
Cela dura encore quelques temps, jusqu'au jour où la bonne qui voulait voir également ce prodige, ne put retenir un cri d'effroi à cette vision.
L'enfant tomba au sol, raide morte.

Cette histoire me terrifia lorsque je l'entendis raconter par ma mère, la première fois.

 

 

 

 

>> Je ne pensais pas qu'il était dangereux de réveiller un somnanbule... Cela doit surprendre de voir quelqu'un flotter dans les airs, mais de là à pousser un cri... c'est que cette dame devait vraiment avoir peur !  *Van

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie/Ormael 02/09/2006 16:56

Bonjour Vicky, Bonjour Van,Cette histoire remonte à la fin du 19ième siècle, mais elle a marqué la famille, et lorsque ma mère me la raconta, j'eus la chair de poule. Il y a deux choses dans cette histoire, d'une part le somnambulisme, d'autre part tout le surnaturel qui enclanche et entoure ce somnambulisme. Cette petite-fille n'est pas sans m'évoquer ma nièce Rebecca, petit ange de six ans, sûbitement tombée morte, sans que la médecine ni les autopsies pratiquées ne puissent donner, ne serait-ce que le début d'une explication, à ce décès d'une enfant sur le berceau de laquelle toute les faits semblaient s'être penchées. Rebecca se manifeste à nous par le parfum qui soudain se répand, de sa fleur préférée : le mimosa.Marie

Vicky 02/09/2006 13:27

J\\\'ai déjà entendu des histoires similaires, et c\\\'est vrai qu\\\'il ne faut jamais réveiller une personne qui fait des crises de somnanbulisme car cela peut être fatale pour sa vie (conséquences sur son fonctionnement vital par exemple ou bien la mort foudroyante comme ici). Je pense que la bonne n\\\'étais pas suffisamment préparé a voir ce phénomène (surtout si l\\\'enfant se déplacait dans les airs), le pére à dû lui en vouloir terriblement !!

Fée 02/09/2006 13:39

>> Merci Vicky pour ton intervention ! *Van