Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 08:36

Merci à Marie Roca de m'avoir donné la permission pour diffuser son article.
Cliquer ici pour voir son article.



Lors d’une émission de télévision diffusée la semaine dernière sur l’une des chaînes hertziennes, consacrée notamment aux « tournantes » autrement dit viols collectifs de filles dans les cités, par des personnes d’origine africaine, soit maghrébines soit d’Afrique noire, comme tous les téléspectateurs je fus outrée de voir le père africain d’un des violeurs, le meneur de la bande, qui était mineur au moment des faits mais de stature adulte, se vanter, oui se vanter, de ce que de toute façon, les frais de justice et les dommages à verser à la victime, également mineure au moment de ces crimes à répétition, sont payés par sa compagnie d’assurances, au titre de la multirisque habitation.
Vous avez bien lu : vous payez vous, pour ces crimes !

Voilà comment on encourage et multiplie tous les crimes et comment on encourage au crime les enfants mineurs de ces populations.



Alors un petit rappel concernant la multirisques habitation.

Ce chapitre de l’assurance couvre, les dégâts des eaux, les dégâts par incendie, par causes naturelles genre intempéries, les dégâts par chute d’une tuile de votre maison ou d’une branche de votre arbre, un court-circuit, la morsure ou le dégât fait par l’un de vos animaux domestiques, et certains dommages causés par vos enfants mineurs, avec une clause écrite ou implicite depuis toujours, qui est que le dommage ne doit pas avoir été commis volontairement et ne pas relever des domaines de la criminalité, à savoir trafics de drogues, coups de couteaux, agressions armées, viols.

Ce qui signifie que si votre gamin casse une vitre avec son ballon, l’assurance multirisques entre en ligne de compte, mais elle peut refuser de prendre à sa charge les frais provoqués par une boule de neige lancée par un enfant, si une pierre était dans la boule de neige, car alors il y a possiblement intention malfaisante, de faire mal ou de casser par dissimulation d’un objet blessant dans une boule de neige.

Si on ne couvre pas les dommages d’une boule de neige lancée par un gamin de dix ans, comment peut-on rembourser les dommages d’un procès et de l’indemnisation d’une victime de viol ?

Des gens, qui ont eu la malchance d’avoir deux sinistres la même année sur leur maison d’habitation ; les assurances ont couvert le premier sinistre et se sont fait tirer l’oreille pour le second ; or ces deux sinistres, un dégât des eaux et un court-circuit avec début d’incendie, ne relevaient que d’une malchance et pas du tout de la criminalité.


Alors lorsque ces mêmes compagnies augmentent nos primes, pour nous faire payer pour des risques que la loi ne permet pas de couvrir, pas plus que les clauses explicites ou implicites des assurances multirisques habitation, des crimes odieux relevant normalement des assises, il y a de leur part, de celle de l’Etat, de celle de tous les référents juridiques et sociaux, politiques aussi :

- Complicité de crime

- Extorsion de fonds à la population française par le biais des assurances.

- Dissimulation de couverture des crimes par la complicité entre Etat, système juridique et assurances.

 
Vous et moi nous payons entre 20 et 25 pour cent de prime pour payer ces crimes toujours plus nombreux, que nous assurés lambda, n’avons aucunement commis et qui n’ont en aucun cas, lieu d’être couverts par les compagnies d’assurances, car il est interdit d’encourager le crime.

 
Pour les compagnies d’assurances mutuelles, chacun de nous doit pouvoir obtenir aisément les comptes détaillés des dépenses faites au cours de chaque année d’exercice, avec surtout, le détail précis du chapitre comptable « multirisque habitation : sous-chapitre : dommages occasionnés par des mineurs.


Pour les compagnies privées, vous pouvez aussi obtenir ces détails, même si on vous fait des difficultés. Si vous élevez honnêtement vos enfants, je vous encourage à quitter les compagnies privées pour rejoindre des compagnies mutuelles d’assurance.


Lorsque vous aurez ces décomptes précis, vous réduirez votre part de prime d’assurances de la part représentée proportionnellement par les dédommagements de ces crimes, dans les dépenses pour les dommages (enlever les frais de fonctionnement de la compagnie) au titre de la multirisque habitation. Vous serez dans votre droit en signifiant par lettre recommandée avec accusé de réception, que la loi interdit d’encourager le crime et de l’assurer.

 
Nous n’avons pas à être solidaire des viols et crimes, et nos assurances multirisque habitation ne sont pas faites pour cela.

 
Ces compagnies criminelles doivent revenir à des pratiques honnêtes, maintenant.
 

Refusons d’être solidaires du crime et de payer pour le mal que finalement on nous fait à nous, c'est nous les victimes !

Refusons de payer pour tous ces crimes, et au besoin, reconstituons des compagnies d’assurances mutuelles, excluant en toutes lettres, le paiement pour des crimes.

 
Notons que la plupart des assurances multirisques habitation, excluent clairement tout ce qui relève de la criminalité, alors on peut dire qu’il y a fraude et détournement, car quiconque a signé une police d’assurance excluant la prise en compte des dégâts relevant de délits tombant sous le coup du code pénal, a signé en acceptant une clase, trahie ensuite par la compagnie d’assurance qui rembourse pour les dommages de crimes dont elle exclue pourtant la couverture dans ses propres contrats !


Je refuse de payer pour les crimes dans ma police d’assurance. Et vous ?
 
La loi, elle, telle que votée au parlement, est pour nous :
Les dédommagements de crimes par les assurances multirisques habitation sont illégaux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires