Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 07:47

Dans le décor de la Sologne, Alain-Fournier, dans le Grand Meaulnes, nous fait sans cesse osciller entre la réalité et le merveilleux poétique.

Quête impossible d'une femme entr'aperçue, refus de l'adolescence face au monde adulte, foi en l'amitié et fidélité en la parole donnée...

Augustin Meaulnes est passé "de l'autre côté du miroir", entraînant des générations d'adolescents.

La disparition de l'auteur ajoute au mystère du roman.

De plus, sa mort à la guerre en a fait un symbole patriotique.

Ce n'est pas un hasard si, en juillet 1940, quand les écrivains Jean Cassou et Jean Paulhan cherchent un moyen de résister à l'occupant, ils fondent "les Amis d'Alain-Fournier".

Cela explique un succès considérable : près de 60 000 volumes vendus avant 1931, puis, grâce aux éditions de poche, près de 200 000 par an dans les années 1970, et quelque 4 000 0000 au totoal, à la fin des années 1980.

Partager cet article

Repost 0

commentaires