Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 10:09

 


D’après Allan Kardec, le corps est composé de deux parties : l’âme, et le corps ; et entre les deux, le périsprit, sorte d’enveloppe semi-matérielle qui relie les deux. Eh bien, cela est faux, car en fait, en plus du physique, nous n’avons pas moins de six corps !
Certains vont même jusqu’à dire qu’il y en a sept, ou neuf (!).

Personnellement, j’en ai constaté six, et je ne serais pas surprise si l’expérience me force à en ajouter d’autres.


Tout d’abord :


Le corps physique : il est destiné aux fonctions physiologiques.


Le corps éthérique : c’est sa reproduction exacte, il dépend fortement de celui-ci et vit sur le même plan. Il est constitué d'éther, d'où son nom. Après la mort du corps physique, il lui survit quelques jours, pour se fondre dans son élément, l'éther.
Il est destiné à l’absorption de l’énergie vitale qui circule partout dans l’univers et au maintien de la santé. Il sert d’intermédiaire entre l’enveloppe matérielle et le corps astral. Il est le siège du subconscient.

A la moindre occasion, il peut quitter le corps physique. Qu’on songe à un endroit où l’on aimerait bien être, et le voilà parti !
Non seulement, il a tout à fait l’apparence du corps physique, mais il peut se comporter exactement comme celui-ci : parler, prendre des objets, et même manger et boire (si si !). D'ailleurs, dans ces moments-là, nous ne pouvons nous alimenter physiquement, puisque c'est une des fonctions du corps éthérique.
 

Lorsque l’on fait une sortie éthérique, on ne s’en rend géralement pas compte. Si ça se produit pendant qu’on fait autre chose, on est tout surpris quand quelqu’un nous dit : « Mais je t’ai vu à tel endroit ! ». Et là, on tombe des nues ! Mais en y réfléchissant bien, on se souvient avoir pensé le jour même à tel lieu, quand ce n’est pas à telle personne… Le subconscient s’est chargé de nous exaucer, à sa manière.

Si cela arrive pendant la nuit, on a une impression bizarre, au réveil ; on croit avoir rêvé, sauf que ce rêve était différent des autres, plus réel que la réalité même… C’est qu’on aura fait une sortie éthérique. C’est ce qui explique les fantômes, ou doubles, de vivants, car ce corps-là est parfaitement visible, et de tous.
On peut faire une sortie éthérique tout en étant pleinement conscient de ce qui se passe (autoscopie) : le sujet est assis, ou couché, et voit son double se déplacer, ainsi que se livrer à certaines activités.

   
Le corps astral : du grec aster = lumineux.
Il est ainsi appelé pour sa luminosité. Il défend et régule les diverses fonctions de l’organisme. Il perçoit les sensations, passions et sentiments, mais lorsqu’il est séparé du corps physique, il ne sent plus la douleur de ce dernier et ne présente plus les anomalies fonctionnelles de l’enveloppe matérielle.

Par exemple, un aveugle qui fait une sortie astrale voit, un sourd entend, etc… Il est plus petit que le corps physique et peut s’éloigner de celui-ci de plusieurs milliers de kilomètres.

Quand il quitte le corps de façon involontaire, c’est dû à un accident, à une maladie, lors d’une opération, ou une chute ; l’état physique, profondément affecté, le justifie. Comme un réflexe, en quelque sorte. Il recèle en lui le principe vital, ce qui explique qu’une sortie astrale soit épuisante pour le physique, puisque ce dernier est momentanément privé de ce principe.

Contrairement au corps éthérique, il représente la conscience de l’individu, c’est pourquoi on ne peut effectuer de sortie astrale sans s’en rendre compte. Le corps astral est invisible, seuls les animaux et les personnes sensibles peuvent sentir sa présence ;  exception faite la nuit, qui permet de percevoir quelque chose de vague et lumineux.

 
Le corps mental : c’est le siège de l’intelligence et de la conscience.

Il est plus prompt à quitter l’enveloppe physique que le corps astral. Quand on fait une sortie mentale, on ne se voit pas blanc et lumineux (contrairement au corps astral), mais comme un double parfait de soi-même. On peut se déplacer aisément, et on est invisible.
Là aussi, lors d’une sortie mentale, on s’en rend compte. Quelques minutes avant que cela survienne, on perçoit de droles de bruits dans sa tête, on entend sa voix alors que l'on n'a pas ouvert la bouche, et on sent une présence, tout près, comme si quelqu'un d'invisible était collé à soi. C'est signe que la sortie est imminente.


Le corps causal (ou primordial) : c’est le siège de la volonté et de la mémoire, ainsi que de la conscience. Il a des capacités que n'ont pas les autres corps, d'où la raison qui le fait qualifier de divin par les ésotéristes orientaux.  

Il est d’aspect lumineux et transparent, mais a la faculté de voir à travers les objets, les murs, etc…, ce qui n’est pas le cas des autres corps. Lors d’une sortie causale, le sujet voit l’intérieur de son corps physique : le cœur qui bat, le sang qui circule, les réseaux veineux, les muscles, comme s’il était de verre. Il veut parler, toucher quelque chose, n’y arrive pas, mais au lieu de ça, c’est son corps physique qui accomplit toutes les actions matérielles que le corps causal ne peut faire ! Il le commande à distance, en quelque sorte, à condition de rester près de lui. Dans cet état, on peut aussi lire dans les pensées des gens qui sont à côté de son enveloppe physique.

Une telle sortie peut être provoquée par un malaise physique, ou en état d'hypnose, même si ce n’est pas systématique.


Le sixième corps : c’est celui que l’on projette, par une action mentale.

Ne pas confondre avec la télépathie. Je m’explique : on pense très fort à quelqu’un – en bien ou en mal, et la personne ciblée nous voit tout d’un coup en face d’elle, comme si on était physiquement présent ! Celle-ci a l’impression que la personne qui pense à elle se trouve là, devant elle, en train de l’observer, et cela fait un drôle d’effet, d’autant qu’elle sent sa présence, comme si elle se trouvait réellement là ! Sauf que les autres personnes, non concernées, ne voient rien.

Cela se produit souvent de façon involontaire, mais avec de l'exercice, on peut maîtriser cette projection. 



Parvati




>> Merci Parvati pour ton article ! *Van Fée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

romain 11/10/2010 10:47



Bonjour


J'ai decidé aujourdhui de chercher un peu ce qu'il m'arrive ...Depuis des annees il m'arrive parfois au moment de l'endormissement me sentir non pas m'endormir mais partir ...Mon corps est
"scotché " je ne peux pas bougé c'est un sommeil immensement profond sans reve ni pensée et mon corps me donne l'effet de fourmiller ou de vibrer je ne saurai pas vraiment l'expliquer..L'ennuie
est que cela me donne l'impression de "mourir "....c'est pourquoi je lutte fortement pour me reveiller mais c'est tres tres difficile ..Je n'ose pas me laissé aller sacahnt que je ne sais pas du
tout ce qu'il se passera...Je me reveil le coeur battant la chamade et apeurée ...


je remercie d'avance ceux qui pourront poser des mots sur ca !!


 



Fée 13/10/2010 09:14



Bonjour Romain,


Peut-être est-ce le début d'un voyage astral. J'espère que cela ne vous fait pas cet effet tous les soirs, car à la longue, c'est fatigant. Essayez de vous détendre, de vous relaxer avant de
dormir.



Parvati 16/05/2008 18:28

Ce n'est pas facile de faire une sortie astrale, il faut beaucoup d'entraînement, et parfois, ça ne marche pas.Je te conseillerais plutôt de faire une sortie mentale.N'oublions pas que le corps mental quitte quelquefois spontanément le corps physique, donc c'est plus facile.

manou 15/05/2008 10:07

salut van fée! j'aimerais beaucoup tenter de faire un voyage astral mais je n'ose pas trop. ça peut paraître un peu bête, ne te moque pas, mais j'ai peur de ne pas réussir à réintégrer mon corps. Peux-tu me conseiller? Merci! bonne continuation!Manou

Fée 15/05/2008 13:32


Coucou Manou,
Un conseil, ne le fait pas : tu as peur, c'est normal d'avoir peur.
Parfois de mon côté, j'en fais quand je suis en train de dormir. Donc, ne provoque pas.


Parvati 23/03/2008 18:01

Le corps éthérique représente le subconscient, et il se manifeste sans crier gare. En voilà un bon exemple, que j'extrais du Journal of the America S.P.R. :"Je me trouvais avec ma mère et mon frère dans une villa à "Great South Beach" pour y passer l'été. Je me remettais à peine d'une longue et sérieuse maladie, ce qui fait que je ne m'occupais d'aucun détail domestique. Une nuit qu'une rafale de vent m'empêchait de dormir, je me levai entre minuit et minuit et demi, et après m'être promenée pendant quelque temps dans la chambre, je m'approchai de la fenêtre pour regarder à travers les carreaux. La pleine lune brillait dans le ciel, la campagne était éclairée comme en plein jour. Tandis que je contemplais la belle soirée, je vis sortir de la maison notre domestique Lena, qui alla retirer une série de linge pendu à une corde et à la merci du vent. Je la vis d'une façon si distincte, que l'idée ne me vint même pas qu'elle pût ne pas être elle-même en chair et en os.Lorsque le matin, ma mère vint me demander comment j'avais passé la nuit, je lui dis que j'avais vu Lena sortir pour retirer le linge; et lorsque Lena vint m'apporter mon déjeuner, je lui répétai que je l'avais vue retirer le linge à une heure bien extraordinaire. A ces mots, elle me regarda surprise et me dit qu'elle n'était pas sortie, mais que, en entendant souffler le vent avec violence, elle s'était beaucoup préoccupée du linge resté dehors, et qu'elle était restée réveillée plus d'une heure vers le milieu de la nuit, toujours tourmentée par la pensée qu'elle aurait dû sortir pour le retirer, mais finissant au contraire par se rendormir."Comme quoi, il suffit de vouloir, ou désirer faire quelque chose, pour qu'aussitôt le corps éthérique nous exauce.Beaucoup de parapsychologues interprètent mal les faits : ils croient que ce fantôme de vivant est créé par la pensée de l'agent, et envoyé au percipient. Alors qu'il n'en est rien. Premièrement, le fantôme est conscient de son environnement, et agit en fonction, ce qui exclut la possibilité d'une image projetée, au contraire de la télépathie. Deuxièmement, la domestique ne pensait nullement à sa maîtresse, il n'y a donc aucun message envoyé, ou reçu.En fait, c'est elle-même qui donne l'explication. Elle était tellement préoccupée par le linge, et sans doute aurait-elle voulu sortir pour le retirer, que son corps éthérique s'est chargé de le faire, à la place de son corps physique.Je pense sincèrement que les parapsychologues occidentaux devraient quelquefois s'inspirer de leurs homologues orientaux qui, eux, ont déjà compris, et ce, depuis fort longtemps, que nous avons plusieurs corps. Cela leur éviterait de donner des explications tirées par les cheveux, et difficiles à comprendre.

Fée 24/03/2008 08:06


Merci beaucoup Parvati, pour ton éclairage sur le sujet !


Parvati 30/01/2008 17:58

Bonjour,Quand on fait une sortie hors du corps, on se déplace très vite, d'où l'impression d'être partout à la fois, et comme on n'est plus empêtré par son corps physique, on se sent léger, léger... De plus, notre vision est beaucoup plus performante, c'est pourquoi il nous semble être dans un autre monde. C'est magique !On se rend toujours compte quand on fait une "sortie", et quelquefois cela arrive de façon involontaire.Quand cela m'est arrivé, c'est mon corps mental qui est sorti de moi. Je me suis réveillée, et ainsi j'ai pu me voir en double, flottant au-dessus de mon corps allongé. Je n'ai pas eu peur, j'étais seulement surprise. Je crois que le fait de bien y voir, alors qu'il fait nuit, aide à calmer les angoisses. Deux ou trois secondes après, j'ai réintégré mon corps, mais pas par la tête (ça, c'est quand on fait une sortie avec son corps astral). Eh oui, suivant les corps, les sorties et les entrées s'effectuent différemment.Tout cela est un peu compliqué, mais quand on a, ne serait-ce qu'une seule expérience, et qu'on prend connaissance des divers témoignages à ce sujet, on peut faire la distinction.

Fée 30/01/2008 19:14

Merci Parvati !