Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



11 novembre 2005 5 11 /11 /novembre /2005 00:00

 

 

 

Cela s'est passé au mois de février 1992. J'étais partie avec une amie (M) pour aller en voir une autre qui habitait tout près de la forêt de Châteauroux.

Cette forêt venait juste d'être déboisée. Nous prenons l'allée centrale et là B. (la 3ème amie) nous explique que dans ce bois il y avait eu un château en bois, bâti sur un monticule de terre et entouré d'eau. Je dois dire qu'à voir le monticule, le château ne devait pas être bien grand. Nous étions donc dans l'allée centrale. Elle nous dit que le château est sur la gauche. Parvenues au petit sentier, nous tournons sur la gauche et c'est à ce moment que tout a commencé : au bout du sentier où normalement se trouvait le dit château, je vois une jeune femme habillée de long et qui avait l'air d'attendre quelqu'un. J'étais juste au début du sentier. Un cavalier passe devant moi et va vers elle; il est habillé de couleur marron.

Les copines devant moi discutent, elles me parlent aussi, mais moi j'étais plutôt bizarre, j'avais l'impression de marcher très lentement et en même temps je me sentais très légère, comme portée. Leurs voix semblaient venir de très loin. Je leur raconte ce que je venais de voir.

La promenade se poursuit. Arrivée devant le monticule, sur la gauche, je vois un pendu. Je monte, et sur le côté droit je vois d'horribles scènes de tueries (dans le château). Je redescends par l'autre côté et là je leur dis que cette forêt en face est merveilleuse. Nous la contournons par la droite et B. nous dit que les paysans allaient à la pêche dans le petit étang situé à gauche. Et elle ajoute qu'ils ne savaient pas où se trouvait le village. Je me dis alors : "Mais tu ne le vois pas, ton village ? Il est là, en face, devant la clairière. Il y a même des petites chaumières". Et là je m'arréte net au vu de ce que je venais de dire.

Nous continuons la promenade, empruntant plusieurs sentiers qui bifurquaient. A un moment donné, je lui demande ce qui se trouve du côté droit. "Le château", répond-elle. Car depuis un bon moment, j'avais l'impression que quelqu'un m'appelait (façon de parler).

Nous continuons. Arrivées devant un étang minuscule, je vois deux canards (imaginaires), B. me demande du coup ce que je vois. Je le lui dis. Nous passons un petit pont et elle me demande de continuer à lui décrire ce que je vois. Je vois comme une table ou un autel en pierre, avec beaucoup de gens autour, mais je ne peux dire pour quelle occasion. Je continue à faire le tour de la petite île, je vois (excusez l'expression mais ce sont mes propres termes), donc je vois un bonhomme habillé avec un grand truc, c'était un moine. Elle me demande si je vois quelque chose sur l'étang, mais là je lui dis non. Je ne voulais pas lui dire.

Elle raconte l'histoire de l'étang des deux frères. J'avais donc décrit la réalité. Ce que je ne voulais pas voir, c'était tout simplement deux jeunes garçons qui s'étaient noyés. Voilà pourquoi il y avait une table ou un autel, disparu depuis.

Mais ceci n'est pas le principal. Nous reprenons le chemin pour aller rejoindre l'allée centrale quand tout à coup les appels reprennent. Je redemande cette direction, le château. Arrivée sur l'allée centrale, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai vu la jeune femme vétue d'une robe bleutée et par transparence ?? Est-ce vraiment transparent ? ?

Je ne sais, elle est très belle. Elle a le visage allongé, très fin, elle est très fine aussi, donc elle est là à côté de moi, elle me parle et je lui réponds, mais sans parler comme par télépathie. Elle me fait comprendre qu'elle veut que j'aille avec elle au château. Je lui dis : " Non, pas aujourd'hui car je suis avec mes amies mais je reviendrai."

Tout en marchant, je vois sa robe sur moi (je portais un jean); je me demande comment j'ai fait pour ne pas paniquer. Je lui demande calmement de venir à mes côtés, tout en lui réitérant ma promesse (de revenir). Ce qu'elle fit. Arrivées devant le petit sentier qui mène au château, je lui renouvelle ma promesse (je suis revenue deux ans plus tard). Donc devant ce sentier j'étais vraiment destabilisée car j'avais l'impression que le pendu c'était moi ou alors que j'étais elle, j'étais perturbée. Je l'ai vue repartir vers le château.

Passée la barrière du bois, mes amies me demandent de leur raconter car sur l'allée centrale ou je ne les ai pas entendues ou alors elles m'on laissée tranquille. J'éclate en sanglots, et je leurs dis qu'il faut absolument que je revienne pour l'aider, mais B. me dit que je doit absolument aller dans une église, allumer un cierge et prier pour la libérer. Ce que j'ai fait avec M. Nous sommes allées à l'église du Poinçonnet. J'ai bien mis un cierge, mais pas d'allumettes, tant pis j'ai quand même prié pour sa libération, et pour qu'elle monte au Ciel en toute quiétude. Cela a duré trois quarts d'heure et je l'ai vue repartir tout doucement sur le sentier.

Je dois dire que le lendemain la première chose que je fis, une fois chez moi, fut de me rendre directement à Notre-Dame, à Poitiers. J'avais emmené des allumettes et bien que je l'aie vue partir, j'ai renouvelé mes prières. Je dois avouer que pendant quatre nuits je n'osais pas m'endormir et que pendant plus de deux mois, je n'osais passer à côté d'une fôret, mais lorsque j'y pense c'est quelque chose de formidable qui m'est arrivée.

Par contre on m'a envoyé un nom; Aliénor d'Aquitaine. J'ai que c'était impossible puisqu'elle était morte agée. Mais il y a trois ou quatre ans, on m'a dit qu'elle avait eu une fille du même prénom, changé en Eleonore. J'ai fait des recherches, et la mère d'Aliénor d'Aquitaine s'appelait Aliénor de  Châtellerault, épouse d'Aquitaine, décédée à 28 ans. Mais qui pourrait me dire où elle est morte ? Ou alors qui est cette jeune femme, décédée entre 1100 et 1200 ? C'était un prénom répandu. C'est le château de la Motte, en fôret de Châteauroux, anciennement appelé Déols, à côté du Poinçonnet 36.

 

 

 

 

Merci de votre aide

Eclipse

 

 

 

 

 

 

 

>> Merci Eclypse *Van/Fée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Erik 13/04/2014 16:36

Bonjour, je ne sais pas si ce sujet est encore actif, mais je peux aller prendre des photos du site si ça intéresse quelqu'un.
Je souhaiterais aussi plus de précisions géographiques quant à l'emplacement du village vu ce fameux jour...
Cordialement

Parvati 14/04/2014 17:35

C'est toujours bien d'avoir des photos concernant les lieux hantés, ainsi on peut se faire une idée.

Erik 13/04/2014 18:42

Je ferai des photos d ici une semaine alors :)
Je souhaitais l emplacement car je passe le temps à la recherche de vestiges du passe a l aide d un détecteur de métaux. J ai d ailleurs trouve une vieille pièce romaine lessivée la bas.
Pourquoi souhaitez vous des photos?

Parvati 13/04/2014 17:53

Bonjour,

Des photos, oui, ce serait bien. Quant à l'emplacement exact, il faudrait que l'auteur de l'article revienne sur ce site...

inconnu 04/05/2010 00:01



et bien moi j'ai eu un accident (pas très grave) dans ce lieu, peut-être un des deux frères qui m'a fait un croche-pied! c'etait dans la "fosse" située en plein milieu des vestiges du chateau.


Je me posais la question : pas moyen de trouver de photos de cet endroit sur internet,quelqu'un en a t'il?



Fée 04/05/2010 16:28



Au pire, si personne n'en a, il faudra que vous y alliez afin d'en prendre une... mais pourquoi avoir une photo ?



etienne 30/01/2007 11:16

wikipédia est toujours fort intéressant:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ali%C3%A9nor_d'Aquitaine

marjorie-janine 15/09/2006 22:34

On adore ton histoire bien que décousue par endroits mais elle est franchement top. Qu'entends tu par "j'ai vu des canards imaginaires"? Je trouve ça assez transcendant et ça me fascine indubitablement je dois dire.Bref, pour ce qui est des alumettes je te dirais ceci "on ne fait pas de fumée sans feu ", qu'en penses-tu?Amitiés

eclipse 26/11/2005 11:23

re re bonjour
tout à l'heure ,j'ai envoyer un trackback au lieu de répondre au commentaire, je voulais m'excuser pour les personnes qui ont connu la forêt déboisée, ce n'était pas en 1992 mais en 93