Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 08:47



Bonjour !

J'ai 53 ans et cela fait maintenant 41 ans que je suis médium.
A 12 ans j'ai eu mon premier flash. Mais je n'avais pas la maturité et le recul nécessaire pous savoir interpréter ce dont il s'agissait.

Il a fallu de nombreuses années et de nombreuses récidives pour comprendre que cela s'était définitivement installé en moi.

 

L'incendie chez parents :

 

Une fois la fête terminée, mon neveu refuse de rentrer chez mes parents. Il est turbulent et je n'ai pas la moindre autorité. Je désespère de trouver un moyen de le ramener. Quand j'entends soudain  retentir  la sirène des pompiers.  Pour convaincre mon neveu de quitter les lieux, je lui dis aussitôt : "Rentrons vite à la maison, il y a le feu chez Mamie !"

Arrivés à l'angle d'une  rue, à la hauteur de laquelle on pouvait déjà apercevoir la maison de mes parents, c'est moi qui suis stupéfaite. Un attroupement de pompiers et de voisins entourait ma maison.
L'incendie avait débuté par un feu de cheminée. Quant à mon neveu, il était heureux  de voir de près les pompiers.

A cette époque, je n'imaginais pas du tout avoir eu un pressentiment. Je pensais seulement que c'était un hasard fabuleux...
 
Mais un nouveau  phénomène prémonitoire n'allait pas tarder à me submerger quelques mois plus tard, signe que quelque chose s'était réveillé en moi et n'allait plus me quitter.
 

La rupture d'anévrisme de mon amoureux secret
:

 
"Ma grand mère élevait des enfants de la DDASS. Je cultivais un amour platonique pour l'un d'entre eux (qu' il ne sut d'ailleurs jamais).
Après le collège, je me rendais régulièrement chez une camarade de classe pour  travailler mes cours.

Un fameux après midi, aux environs de 17 heures, je suis prise brusquement de pleurs que je ne contrôle pas. Tout mon corps tremblait. Je range vite livres et cahiers dans mon cartable et je dis à ma copine : "Jean Claude va très mal, il lui est arrivé quelque chose de très grave". 

Je rentre en courant chez moi. J'étais en plein désarroi. Je m'enferme dans ma chambre.

Vingt minutes plus tard, ma grand-mère essoufflée arrive à la maison et annonce la nouvelle à mes parents : "Jean-Claude va très mal, il a été hospitalisé en urgence pour une rupture d'anévrisme".

Mon lien affectif m'avait connecté à lui, j'avais été possédée par une intuition quasi téléphatique qui m'avait profondément choquée.
Quelques mois plus tard, de nouveaux flashs me traversent..."

Le tiercé :
 
Quand j'étais adolescente, j'avais une complicité avec mon frère ainé. Tous les dimanches matin, nous nous rendions dans un café pour retrouver des copains et  des copines et surtout jouer au tiercé et nous récidivions chaque dimanche mais la chance n'était jamais au rendez-vous. Jusqu'au jour où...

Un dimanche à 15 h 30 je suis prise d'une certitude foudroyante : nous avions gagné au tiercé. Evidemment mon frère ne me croyait pas malgré mon insistance et la joie évidente que la nouvelle faisait rayonner sur mon visage.

Nous dûmes attendre 16 h 00 pour nous installer devant le poste de télévision et comprendre que nous avions bel et bien gagné. Je l'avais ressenti très fortement.  
 
Mon futur mari :
 
"A 18 ans, un soir d'été, j'avais rencontré sur la place de la mairie de mon petit village, un garçon que je ne connaissais pas. Le lendemain nous avions rendez-vous dans un square.

Arrivée à une centaine de mètres de lui, un sentiment oppressant s'empare de moi : j'ai la certitude instantanée que cet homme ne m"apportera rien de bon. Cette sensation n'avait duré que quelques secondes et s'était aussitôt évanouie de sorte que l'autre part de moi-même ne s'en souvenait plus, elle n'en avait donc jamais tenu rigueur.  
Quelques années plus tard, j'ai épousé cet homme et je me suis très vite rendue  compte qu'il était homosexuel et avait d'énormes problèmes psychologiques. Je l'avais ressenti très fortement sans pour autant comprendre que ce flash pouvait m'éclairer pour orienter ma vie. Les prémonitions qui me traversaient, me divisaient en deux êtres dont l'un avait une longueur d'avance et restait définitivement incapable de communiquer avec l'autre.
 
 
Grave accident de la route
:

 
"A l'âge de 15 ans j'eus une certitude. Le jour de mes 20 ans serait un jour malheureux. C'était ancré en moi sans que cela me perturbe pour autant. Je m'étais juste faite à l'idée.

Le jour de mes 20 ans je fus victime d'un grave accident de la route : éjectée d'un  véhicule, traînée sur plusieurs mètres, de nombreuses fractures et brulûres, trois semaines de coma et une année d'hospitalisation avec des séquelles irréversibles que je subis encore aujourd'hui.

Cet accident venait de me prouver que j'étais douée de prémonotions et plus encore, en fragilisant mon corps, il avait exarcerbé le potentiel de mon esprit. A partir de ce moment là je suis devenue encore plus réceptive et plus attentive aux signaux que je recevais.
 
 
Je souhaiterais que vous me fassiez parvenir vos impressions. Mon mari et ma fille ont toujours été mes seuls témoins et confidents.

Je me sens anormale d'autant plus que j'effraye parfois mon entourage dès que j'annonce quelque chose qui va se produire.

Je vous remercie vivement et je vous souhaite une très bonne journée.
 
Chantal

 

 

 

>> Bonjour Chantal, vous êtes tout à fait normale. Les gens n'ont pas l'habitude d'entendre, et de croire quand on leur annonce que "quelque chose va se produire". Ca les effraie, car ils ne peuvent pas contrôler ce "destin". C'est impalpable.

Je suis contente, car vous avez des personnes avec lesquelles vous pouvez en parler, c'est important, car c'est un bon soutien.

A bientôt,
Amicalement,

*Van Fée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandra 30/03/2008 22:41

coucou!!etre medium et avoir des flash c'est vrai que ca doit etre bien car vu de l'exterieur l'entourage voudrait savoir ce que tu vois ou ce que tu ressens...encore faut il comprendre les angoisses...je ne suis pas medium enfin je crois...j'ai simplement des intuitions..des angoisses que je ne suis pas capable de comprendre et quand je me laisse a "parler" c'est meme pas "moi" qui dis..enfin je sais pas comment vous expliquer je suis sure que quelquefois on me "souffle" a l'oreille et sans faire expres je le "repete"!!!on dirait que je pense a haute voix..un exemple:avec mes enfants et ma soeur nous roulions pour aller chez ma tante dans un village pas loin de strasbourg,et en conduisant ma twingo sur une route limité a 90km/h je lui dis presque en souriant que je dois ralentir au cas ou une caleche roulerait apres le virage..et vraiment j'ai ralentis..les voitures a l'arriere klaxonner et je roulait a 50...et au virage la caleche avanceait tranquillement..ma soeur m'a demander comment je savait..et les gens dans les autres voitures m'ont regarder presque en me disant merci car j'ai eviter un carambolage...je t'assure il n'y a pas de hasard ou de coincidence car j'y crois pas...mais je sais que qelqu'un ou quelque chose me previent sans m'en rendre compte et me sauve souvent la vie...je sens les chose et meme les gens rien qu'en les regardant..je devines quelque fois leur pensée mais c'est tres rare..un medium un jour m'a dit de travailler ce don mais je ne sais pas comment faire...je pratique le pendule,les tarots(j'experimente plutot!!) et tout ca dans le plus grand secret car mes ami(e)s me surnomme "la sorciere",mon mari me soutient et mes peitts bouts(2 enfants de 6 et 4 ans) devinent que maman est pas comme les autres..ma fille surtout(l'ainée)..mais bon..j'ai 31 ans et je me dis que c'est tro tard maintenant de m'y mettre..alors voila.si vous avez des dons particuliers ne faites pas comme moi..faut chercher et comprendre..je vous souhaite bonne fin de soirée!!bizzz sandra

Fée 31/03/2008 09:22


Coucou Sandra, on amalgame souvent le mot medium et voyance.

C'est sans doute votre ange gardien ou votre guide qui vous fait des petits signes.

Il n'est jamais trop tard dans la vie, ce qui doit se faire se fait, ça prend plusieurs années ou quelques mois. On avance à son rythme et comme on peut. Moi je dis qu'il faut laisser faire les
choses, après on voit.
C'est bien que vous dites qu'il faut chercher et comprendre, c'est très important !
Bisous !


Rooke 11/02/2008 02:53

AlloJe ne suis pas médium ou rien de cela ... mais cela doit etre étrange d'avour des présentiments et de savoir ce qui se passera dans l'avenir, sourtout que je ne crois pas au destin. J'ai bien aimer l'idée de la capacitée innutiliser du cerveaux qui, en temps normal, n'est pas utiliser, soit débloqué.je me connais mal sur le domaine du médium et j'aimerais en savoir plus. (pas aspirer à devenir, mais esseiller de comprendre)  

henry sandra 20/10/2007 17:55

bonsoir, je suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule à combattre avec mes prémonitions et j'ai reconnu dans les témoinages ma vie.   J'avais 12 ans lorsqu'une nuit j'ai été réveillée subitement parce que j'ai senti que quelqu'un m'embrasser. J'ai voulu crier mais je n'arrivais pas alors je me suis aggripée à mon lit pour que ma soeur le sache car c'était un lit superposé . Cette présence m'a tiré les pieds pour me faire sortir du lit  . Jai gigoté trés fort pour réveiller ma soeur et j'ai vu des tétes autour de moi avec des pompiers . Bizarrement j'ai entendu que ce n'était pas de la famille proche, j'ai pris mon courage et j'ai forcer mon bras pour atteindre la lumiére , enfin j'ai réussit à l'allumer et ma soeur ma dit: pourquoi tu as fait bouger le lit et as tu allumer la lumière . Et là je lui est dit que quelqu'un de la famille éloigner aller mourrir  . Effectivement à notre réveille ma mére nous a appris la mort de son cousin quel n'avais plus de nouvelles depuis enfant.                                                                           

Fée 21/10/2007 12:38

Merci Sandra

coralie 15/10/2007 12:07

c'est sur que cela doit faire peur a votre entourage moi meme j'aurais peur mais c'est un don extraordinaire que de prédire a l'avance ce qui va se produire je vous souhaite bonne chance

camille 15/08/2007 00:03

chantale , c'est tout a fait normal . Il y a dans le cervaux de nombreuses parties que les humains ne savent utiliser .Il peut s'agir de telequinesie , de mediomnie et bien d'autres. Vous faites partie des rares qui ont reussi a debloquer l'une de ses nombreuses parties non utilise .Si votre entourage est effraye c'est parce qu'il ne connait pas votre don.Les gents sont facilements effraye par ce qu'ils ne metrisent pas eux- meme !

Fée 15/08/2007 07:57

Merci Camille