Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 10:01



Bonjour,

 
Comme promis, je vais vous raconter au fil des jours,  comment je sens la présence de ma mère et les faits qui le prouvent. Je ne conterai pas les choses à leur suite mais comme elles me viendront.  Je vous jure que tout est vrai ! Je vais commencer par ce qui est arrivé à compter de fin mai.
   
Je travaillais et suite à un évènement, je me retrouve avec un loyer très cher et nous étions à la fin mai. Je devais déménager le 1er juillet, ne pouvant pas garder ce grand appartement. Donc j'avais un mois pour trouver un logement bien moins cher car j'avais 65 ans et j'avais décidé de prendre ma retraite. 

Il y avait une pénurie de logements et j'avais peur.  Je demande à ma mère décédée, de m'aider.  J'avais fait une demande pour un logment à prix modique (HLM) mais on avait dit que la liste était très longue et que cela prendrait beaucoup de  temps.  
Une semaine plus tard, un matin je suis sur l'ordinateur à prendre mes messages et soudain je ressens une fatigue. Je décidai d'aller m'étendre un peu, et presque aussitôt je vois comme une forme, une ombre et je SAIS que c'est ma mère qui me dit :  "N'aie aucune crainte tout va s'arranger". 

Du coup, ma fatigue était partie et me remets à l'ordinateur.  Mais une semaine passe et malgré mes recherches, pas de logement et les logements fin mai et en juin, c'est très difficile car ceux qui restent sont très chers.  Je n'avais qu'une petite pension, alors il me fallait faire attention.
Suite à ce qu'elle m'avait dit, et vu que je n'en avais pas trouvé, je me mis à la disputer et lui disais qu'elle m'avait donné de l'espoir inutilement. Je pleurais énormément, j'étais découragée. 

Puis, un matin, comme d'habitude,  je me lève,  allume l'ordinateur, vais me faire un café et reviens prendre mes messages.  Soudain, comme une force m'oblige à me retourner et, sur le lit il y a une boucle d'oreilles de ma mère.  Curieusement, c'était comme si c'était naturel et je ne réalise pas...  Je ne sais vraiment pas pourquoi !!!

Je continuais à disputer ma mère et lui ai même dit de ne plus venir me donner de l'espoir inutilement. Je retourne à l'ordinateur et je pleurais.    
Une semaine passe et le même scénario; je me retourne et vois encore la boucle d'oreilles.  Là, je prends vraiment conscience que c'est un signe de ma mère; j'étais sûre que dans la même semaine je trouverais... mais non !  Là je ne croyais plus à rien ! 

Puis, ce fut la dernière semaine et une dame que je connaissais, me dit d'aller demeurer chez elle le temps de trouver... Ce que je fis en mettant tous mes meubles et effets dans un entreposage.  Mais je ne voulais pas rester là bien longtemps pour diverses raisons.      
J'ai fait beaucoup de téléphones et même à la directrice de tous les HLM, qui me donna le numéro de téléphone d'un endroit où on fait du dépannage, subventionné par le gouvernement.  J'ai appelé et m'y suis rendue. J'ai appelé la directrice des HLM de ma région car j'étais dans une autre ville et lui dis où j'étais au cas où un miracle arriverait et que j'aurais une place. 

Or,  5-6 jours avant la fin juillet, j'étais chez une amie et en revenant j'avais un message, qui me disait d'appeler le jour même, sans faute, la directrice du HLM de ma région. Trop tard c'était vendredi soir.

J'avais peur d'avoir perdu ma chance. Le lundi matin j'appelle et elle me dit qu'une dame était partie et qu'il y avait un appartement de libre. Elle avait mis ma demande sur le dessus de la pile. J'en pleurais de joie car vraiment, je n'aurais jamais rejoint les deux bouts avec un logement ordinaire car les moins dispendieux l'étaient encore trop ! 

Je vais le visiter le jour même et le 1er août je redéménageais. Si j'avais déjà loué ailleurs, je n'aurais pas eu cette  place.  
Ma mère ne m'avait pas trompée car il me fallait passer par tout ce que j'avais passé pour avoir cet appartement très très peu cher. Elle ne m'avait juste pas dit quand mais elle m'avait dit que tout s'arrangerait. 

J'en pleurais de joie et croyez-moi je l'ai remerciée et demandé pardon d'avoir douté.  Elle me prouve qu'elle est là, présente pour moi dans les moments durs et ce, de façons différentes.
 
 
Bien vôtre,
 
Provence

 

 

 


>> Merci Provence pour votre témoignage.
Nos proches disparus nous aident a surmonté les obstacles de la vie et nous prouvent qu'il ne faut jamais perdre espoir.
A bientôt,
*Van

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Estelle 27/05/2008 23:56

c'est vrai nos proches veillent sur nous et nous prouvent qu'ils sont encore et toujours là pour nous !Si vous avez l'occasion, le livre le plus approprié qui prouve cette protection c'est bien el livre d'Alisson Dubois - Nos proches ne meurent jamais !VOilà en tout cas moi je crois en ce témoignage qui réchauffe les coeurs ! Merci !