Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 20:18

 

Un jour d'octobre 1976, deux couples de Douvres, en Angleterre, s'embarquèrent pour un voyage qui devait les conduire en France et en Espagne. Il n'y avait rien là que de bien ordinaire et pourtant leurs vacances allaient les entraîner dans un autre monde.
Geoff et Pauline Simpson et leurs amis, Len et Cynthia Gisby, prirent donc le bateau pour Calais. Arrivés en France, ils louèrent une voiture et prirent la route du sud. Le premier soir, vers 21 h 30, ils commençaient à chercher un hôtel où passer la nuit lorsqu'ils virent, à une centaine de mètres de l'autoroute, un motel d'apparence assez confortable.
Len s'adressa à la réception, où il fut accueilli par un homme vêtu d'un curieux uniforme couleur prune. Il n'y avait plus de chambres au motel, mais il trouverait un petit motel un peu plus loin, en reprenant la route départementale vers le sud. Len et ses amis s'y engagèrent donc.
Ils furent frappés par l'aspect vieillot de la route aux pavés disjoints et par les maisons délabrées qu'ils croisaient sur leur chemin. Ils virent aussi des affiches annonçant un cirque. Pauline raconta plus tard qu'il s'agissait d'un très vieux cirque. "C'est pour cette raison que nous nous y sommes intéressés à ce point," ajouta-t-elle.
Ils finirent par apercevoir un édifice bas et tout en longueur, percé d'une rangée de fenêtres toutes brillamment éclairées. À Cynthia qui s'informait de l'endroit auprès de quelques personnes qui se tenaient à la porte de ce que les amis croyaient être un hôtel, on dit que c'était une auberge et non pas un hôtel. Ils continuèrent donc à rouler jusqu'à ce qu'ils arrivent en vue de deux édifices. L'un était un commissariat, l'autre, un vieil immeuble de deux étages, portait une enseigne : "Hôtel".
Ils y prirent des chambres pour la nuit. Il se faisait tard et ils n'avaient plus beaucoup le choix. Il leur faudrait donc composer avec un intérieur rustique, l'absence de tout confort moderne et même la laideur des objets d'un autre âge qui meublaient le prétendu hôtel.
Les chambres n’étaient guère plus accueillantes. Les lits avaient des draps lourds et rugueux et il n’y avait pas d’oreillers. Les portes ne fermaient pas à clé et n’étaient retenues que par des loquets de bois. La robinetterie de la salle de bain que les deux couples étaient obligés de partager était aussi vétuste que le reste.

La suite ici

Si vous désirez retrouver tous les articles de ce blog, il faudra cliquer sur ce lien http://paranormaletmysteres.forumactif.com/

Car ce forum prend le relais. Les visiteurs réguliers de ce blog pourront répondre aux sujets, sans qu'il leur soit nécessaire d'être inscrits. Et ils pourront même poster leurs témoignages. Votre participation est la bienvenue.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires