Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 16:56

 

 

Vos amis aussi proches que de la famille ? C'est génétiquement prouvé !

 
 
Selon une étude américaine publiée lundi, les individus ont tendance à choisir des amis qui leur sont génétiquement proches et n'ont aucun lien de parenté. Dans un même milieu social, on peut ainsi trouver 1% de gènes similaires.

 

Qui n'a jamais dit ou entendu : "il est comme mon frère", "elle est un peu de la famille" ou le traditionnel "nous sommes comme les deux doigts de la main" ? Non, avoir des liens avec certains amis plus forts qu'avec certains membres de sa famille éloignée n'est pas anodin. Selon des chercheurs américains, cela s'expliquerait même très facilement.
Une étude publiée lundi dans les Comptes rendus de l'Académie nationale des Sciences se fonde sur une large base de données du Framingham Heart Study, dans l'état du Massachusetts. Cette base regroupe près d'un million et demi de marqueurs génétiques de personnes et de leurs connaissances. Les chercheurs en ont étudié 1932 individus. Ils ont comparé des amis sans lien de parenté par paire, et des personnes totalement étrangères l'une à l'autre. Et il en résulte que nous chercherions des amis ayant des marqueurs génétiques communs aux nôtres.

Choisir des amis qui ressemblent à notre famille

Aucun détecteur de liens familiaux, même lointains, là-dessous. Selon les scientifiques, des individus appartenant au même cercle social partageraient environ 1% de gènes similaires. Bien plus que deux personnes prises aléatoirement dans la rue ou sans lien d'amitié. Un pourcentage "du niveau de celles de cousins au quatrième degré", explique l'étude. Bien que très faible, ce taux est "significatif" pour les généticiens, note Nicholas Christakis, professeur de sociologie, de biologie de l'évolution et de médecine à l'Université Yale et co-auteur des travaux.

Pour les besoins de l'étude, le panel étudié était majoritairement composé de blancs ou de personnes d'origine européenne. "D'une certaine manière, nous parvenons, parmi une myriade de possibilités, à choisir comme amis des gens qui ressemblent à notre famille", ajoute Christakis. Dans leurs conclusions, les chercheurs ont analysé que les liens génétiques étaient bien plus forts qu'un simple rapprochement ethnique ou de partage d'ancêtres. Qui se ressemble - même un peu génétiquement - s'assemble donc réellement.

 

Edité par M.D.S.
le 14 juillet 2014 à 22h11 , mis à jour le 15 juillet 2014 à 08h37.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

serrurier paris 24/11/2014 20:51

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

Parvati 25/11/2014 18:04

Est-ce normal si en cliquant sur votre pseudo, je tombe sur la barrre d'outils Google ?

trafic 12/11/2014 18:47

On en veut plus traité de cette manière. Merci.