Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contacts

  


 

 


 

 

 

 

Visiteurs curieux



21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 16:49

 

C'était l'année 1985. J'habitais une maison, du côté est de San Antonio, avec deux amis, Chris Caballero et Tony Anderson. Nous venions juste d'emménager. Patrick Najera nous avait apporté son aide. Il habitait tout près avec ses grand-parents, et c'étaient eux qui nous avaient trouvé la maison. Ce soir-là, Patrick et Vicki Germaine étaient venus nous voir.
Halloween approchant, nous décidâmes de nous raconter, à la lueur d'une bougie, des histoires à faire peur. Nous éteignîmes donc les lumières et allumâmes des bougies. Patrick se lança. Il nous dit que presque tout le monde, dans le voisinage, évitait la maison, sans qu'il sache pourquoi. Soudain, Vicky hurla : " Il y a quelque chose dans la cuisine ! Avec des yeux rouges !"
Nous pensions qu'elle jouait le jeu, ce qui nous amusa.  en juger par ce que nous pouvions voir de la cuisine par la porte ouverte, il n'y avait personne. Tony se leva pour aller aux toilettes, situées justement à côté de la cuisine. Au moment où il passait près de la porte, il cria : "Y a quelque chose !" Il lança une chaise, laquelle lui revint, atterrissant à ses pieds. Il ferma la porte. Tony insista pour dire que la chaise était restée en l'air avant de lui revenir, comme attrapée et lancée par des mains invisibles. Tony et Vicky étaient tous les deux formels pour dire que l'entité dans la cuisine n'avait rien d'humain, qu'elle avait des yeux rouges, et qu'elle ressemblait à une gargouille. Nous veillâmes toute la nuit, trop effrayés pour dormir.
Le lendemain, Patrick et moi allâmes rendre visite à ses grand-parents. Nous demandâmes à son aïeule, Mme Najera, si elle savait quelque chose à propos de l'histoire de cette maison. Elle nous dit qu'il n'y avait rien eu d'anormal jusqu'à il y a cinq ans environ, lorsque la fillette qui y habitait était morte, percutée par une voiture devant la maison. Après sa mort, les gens rapportèrent qu'ils avaient vu une étrange créature rôder tout autour.
Quelques jours après ses premières apparitions, la cuisine fut ravagée par un mystérieux incendie, et la famille qui habitait cette maison déménagea. La maison était restée inoccupée jusqu'à notre arrivée. Jusqu'à notre départ, chacun d'entre nous vit cette entité au moins une fois. Elle se tenait habituellement au-dessus de nous pendant notre sommeil. Elle ne nous a jamais fait le moindre mal. Elle se contentait de nous observer, ou peut-être nous protégeait-elle.
 
Alton Carroll, San Antonio, Texas, avril 1995
Compilé par Fate Magazine

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 31/10/2014 15:42

Bonjour Parvati,

Franchement cette histoire donne la chair de poule. S'il y a un rapport entre le décès de l'enfant et cette créature qui serait alors un démon, ce serait que l'âme de l'enfant aurait été piégée; en ce cas, il faut désenvoûter la personne défunte et faire tuer le démons par les archers de lumière de St Michel. Ceci peut s'expliquer par un envoûtement jeté sur l'enfant...
Cordialement.
Marie

Marie Roca 10/11/2014 02:34

Merci ! Je vais voir ce que je peux faire.

Bon lundi !

Parvati 09/11/2014 20:15

Bonjour Marie,
Au début des années 1950, des chercheurs américains, passionnés de paranormal et d'ufologie, ont fondé un mensuel qu'ils ont appelé Fate. Divers auteurs (et enquêteurs) y publiaient régulièrement des articles, et une ou deux pages de la revue étaient consacrées aux témoignages, envoyés par les lecteurs. Quelques décennies + tard, les éditeurs ont eu l'idée de compiler tous ces témoignages dans un livre, "Strange but true". Le succès fut au rendez-vous, et d'autres furent édités. Voilà pourquoi à la fin du texte publié sur ce blog, juste après le nom de l'auteur du récit et la date de parution (de la revue), il y a la mention "compilé par Fate Magazine".

Marie Roca 05/11/2014 17:39

Bonjour Parvati,
D'accord, je pourrais donc citer le blog, Van et toi.
Est-ce que je peux en savoir plus sur les livres dont ces témoignages sont extraits ?
Merci et à bientôt.

Marie

Parvati 05/11/2014 16:36

Bonjour,

Après réflexion, je préfèrerais que ce soit toi qui prennes la parole.

Marie 01/11/2014 23:34

Bonjour Parvati,

En effet ! Il paraît qu'aux USA, énormément de démons investissent des quartiers entiers; les maisons deviennent invivables, dangereuses, et bien entendu invendables. On dirait que lorsque l'un d'eux s'installe, il fait venir la bande de copains...

Dans le genre paranormal, voici ce qu'il m'est arrivé, hier 31 octobre, jour du surnaturel par excellence et jour de mon anniversaire.

En journée, il y eut un super rayon de soleil lorsque notre amie Van m'a envoyé un message et en plus, des photos de son magnifique petit ange.

En soirée, ce fut extraordinaire, car j'ai vécu trois évènements extraordinaires, et les voici :
1) Une amie m'appelle de Bretagne. Elle me souhaite mon anniversaire, jour de Samain pour les celtes. Elle m'annonce que justement cette nuit, elle va être officiellement druide, recevoir la robe blanche. Tu le sais, j'ai revécu une vie de femme druide d'il y a vingt et un siècles, et c'est l'histoire que j'ai adaptée sous forme de deux romans : l'Aigle Arverne et Arianrhod. Cette amie me dit qu'elle a énormément évoluée vers le druidisme avec la lecture de ces deux romans, et du coup, elle me demande d'être sa marraine druidique. Je suis très émue, surprise, d'autant que je ne suis pas en cette vie dans un cercle druidique, mais des druides qui sont mes lectrices et lecteurs, relèvent tout de suite l'évidence du fait que je n'ai pas inventé cette histoire, c'est du vécu. Donc j'accepte, et là elle me dit qu'elle est entourée de ses mais druides, et qu'elle se cherche un nom de druide, et aussitôt, une petite voix en moi énonce : LOUBIANA, la très aimée. Je lui dis le nom. Déjà on remarque qu'il y a eu claire audience. Au même moment où je lui dis ce nom, par téléphone, l'un des druides lui tend un mot qu'il a donc écrit avant, avec le même prénom indo européen.Le nom est tout de suite adopté.
Là, c'était toujours énorme, mais tous les vingt ans, la nuit de mon anniversaire quelque chose d'énorme se produit, et justement, vingt ans plus tôt, pour mes quarante ans, je fus "appelée" sous mon arbre, la nuit, et aussitôt un cercle de présence d'anciens druides et bardes se forma autour de moi; j'entendis craquer les feuillages tout autour sous des pas, et là, je fus réinvestie druide. Vingt ans plus tard, je suis donc redevenue maître druide. Je peux donc guider mon amie dans le druidisme lorsqu'elle en a besoin.

2) Le second évènement est énorme ! Ici sur ce blog, avec Van, nous avions lancé une action de prière pour mon amie Liliane, dite Ûma, une voyante de Bordeaux, née comme moi le 31 octobre. Elle était en train de mourir, réellement, tous les traitements pour son cancer du poumon ayant échoué. Elle était donc dans le coma, et il lui restait très peu de temps. Soudain, elle sortit du coma après avoir vue la vierge Marie et pleine de gens qui priaient pour elle. Les médecins n'ont pas compris pourquoi et comment elle revenait à la vie; la tumeur diminua énormément d'elle-même. J'ai eu un message pour Liliane. Elle était née d'une mère française de souche, donc blanche, du nord de la France, et d'un père guadeloupéen dont la mère était indienne. Toute sa vie,, elle a commis la même bourde que tous les métis ! Elle s'est tournée uniquement vers ses racines d'ailleurs, et rien sur celles-ci, or, nous sommes comme les arbres, et les arbres ont trois types de racines : Celles de l'ancrage ancestral territorial; la racine pivot qui est au centre et va chercher les nutriments au plus profond. D'un côté, il y a les racines maternelles, de l'autre, les racines paternelles. Si on renie d'une part un côté de ses racines, d'autre par la racine qui nous ancre territorialement, on se refuse le droit de vivre de respirer. Lorsque remise miraculeusement de son premier cancer, Liliane est retournée en Inde, en Guadeloupe, sans tenir compte du message qui lui avait été donné, d'admettre, de connaître et d'aimer ses racines territoriales et maternelles, elle s'est créé un second cancer, du cerveau cette fois, comme si cette fois on lui disait : "Tu n'as pas voulu comprendre, malgré cette nouvelle chance." Cette fois, Van comme moi, nous avions eu le message que prier ne la ramènerait pas à la vie, et tout fut très rapide. Liliane décéda le 6 août 2009, il y a donc plus de cinq ans.
Retiens bien qu'elle était née comme moi, le 31 octobre, jour très spécial ! Retiens aussi qu'elle est née dans le Nord, et encore qu'elle avait eu le cancer du poumon.
Hier soir, je reçois un message d'un ami du Nord, justement, cette région où Liliane était née, région de ses ancêtres maternels. Cet ami me confie qu'on lui a demandé d'envoyer de l'énergie à une petite fille qui avait justement quatre ans pile ce jour là, 31 octobre, petite fille du nord. La petite ayant une sévère pneumonie, la médecine et la kiné ne parvenaient pas à dégager ses bronches, et la petite allait probablement mourir.. A 14 h, cet ami envoie de l'énergie à l'enfant, à distance; à 14 h 15, la petite se met enfin à expectorer, et elle va mieux, et la médecine n'y comprend rien du tout ! Là, devant tous ces éléments, je me dis qu'il y a pour moi le message suivant : cette petite est la réincarnation de Liliane, réincarnée dans le nord, pour cette fois bien se soucier de ces racines gauloises dont elle s'était déliée ! Pour bien que je puisse savoir qu'il s'agit d'elle, elle fit en sorte de choisir de nouveau cette date de naissance qui nous était commune !

3) Le troisième évènement extraordinaire est relié à ce que je vois chaque nuit et qui communique avec moi, ces vaisseaux de lumière colorée, mais cette fois, l'un d'eux énorme et venu tout près de moi prit l'aspect d'une vierge couronnée portant l'enfant Jésus sur ses genoux...

Je te dis que tous les vingt ans la nuit de mon anniversaire est magique, et bien en voilà la preuve !
Je sais, c'est énorme, mais c'est vrai !
Je ne fume pas, ne bois pas et j'ai toutes mes facultés, et on dirait même un peu plus, mais ça, c'est le privilège des très vieilles âmes.
Bon dimanche Parvati, et continue de nous raconter ces histoires énormes ! Que dirais-tu de nous les raconter sur la radio Bob vous dit toute la vérité ? Tu pourrais en sélectionner quelques-unes pour nous faire une heure, mais il faut essayer de raconter d'après cet écrit et non pas de ne faire que lire. Si tu ne te sens pas de le faire, puis-je raconter ces histoires, en te citant comme traductrice et en citant le blog entité ? Il faut aussi commenter le contenu et le récit. Ou tu te jettes à l'eau, et hop, tu viens causer à l radio, toi aussi, ou alors, si tu l'acceptes, je fais plus largement connaître ces histoires et ce blog, en racontant ces histoires à la radio. Je te laisse y réfléchir.

Bon dimanche !